Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

60 millions de Pakistanais menacés par les eaux souterraines toxiques

Publié par wikistrike.com sur 24 Août 2017, 16:01pm

Catégories : #Santé - psychologie

60 millions de Pakistanais menacés par les eaux souterraines toxiques

La plus grande évaluation jamais faite de la qualité de l'eau au Pakistan a révélé que jusqu'à 60 millions de personnes sont menacées de mort en raison des concentrations élevées d'arsenic dans les eaux souterraines de la plaine de l'Indus. 

L'étude, menée par une équipe dirigée par Joel Podgorski, de l'Institut fédéral suisse des sciences et technologies aquatiques, a mesuré des concentrations d'arsenic sur 1 200 sites à travers le Pakistan. 

En utilisant les résultats des tests, Pogorski et ses collègues ont ensuite bâti une «carte des dangers», en tenant compte des estimations statistiques du mouvement de l'arsenic dans les eaux souterraines. Les résultats suggèrent qu'une grande partie de la plaine de l'Indus contient des niveaux d'arsenic supérieurs au maximum recommandé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). 

L'étude est - 
publiée dans la revue Science Advances-

En février de cette année, la revue Environment International a publié un article évaluant les risques pour la santé de la consommation d'eau à base d'arsenic au Pakistan. 

La recherche, menée par Hifza Rasheed, de l'Université de Leeds, au Royaume-Uni, a utilisé des questionnaires pour établir l'apport moyen en eau, en riz et en blé par personne. Il a constaté que la consommation quotidienne d'eau et de blé était plus élevée que les recommandations actuelles de l'OMS, alors que la consommation de riz était inférieure à la moyenne. 

L'étude a conclu que le régime standard pakistanais entraîne
un risque de cancer élevé- bien que plus faible que ceux posés par les régimes alimentaires au Bangladesh et en Inde, où la contamination par l'arsenic est également présente et la consommation de riz plus élevée. 

Une autre étude, publiée dans la revue Environmental Quality and Health de ce mois-ci, a rapporté des concentrations d'arsenic dans l'eau provenant des puits dans la région de Tehsil Mailsi et Punjab. 

La recherche, menée par une équipe dirigée par Atta Rasool de l'Académie chinoise des sciences, a révélé que 
les niveaux d'arsenic variaient entre 12 et 448,5 microgrammes par litre - bien au-dessus de la dose maximale recommandée par l'OMS qui est de 10 microgrammes par litre. 

Le niveau élevé d'arsenic dans l'eau de la plaine de l'Indus résulte de sources naturelles et anthropiques. 

L'arsenic est le douzième élément le plus commun sur Terre, et ses niveaux varient énormément d'un endroit à l'autre. Une étude de 2008 a estimé que l'arsenic artificiel a contribué à la mort de
60 % des Pakistanais . Les sources naturelles ont contribué à 40%. 

L'année suivante, 
une autre étude , mesurant les niveaux d'arsenic dans les eaux souterraines dans le Punjab, a conclu que la plupart des dépôts de surface étaient le résultat de «la contribution des polluants atmosphériques dérivés de la combustion du charbon et de l'utilisation d'engrais». 

Toute la recherche - y compris les dernières par l'équipe de Podgorski - souligne le fait que le Pakistan est confronté à une crise de l'eau sans précédent. 

Dans un article de blog publié ce mois-ci, les analystes du groupe de réflexion américain The Wilson Centre ont déclaré que "le pays sera confronté à une pénurie d'eau absolue dès 2025". 

Dans leurs conclusions, Podgorski et ses collègues appellent à des tests supplémentaires urgents dans la plaine de l'Indus.

 

Joseph Kirchner pour WikiStrike

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents