Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

B. Le Maire, Ministre de l'économie, demande aux retraités de consentir un «effort» pour les jeunes

Publié par wikistrike.com sur 28 Août 2017, 07:57am

Catégories : #Politique intérieure, #Economie

Le monde à l'envers. C'est un peu comme leur demander de mourir un peu plus vite...

Le monde à l'envers. C'est un peu comme leur demander de mourir un peu plus vite...

«Notre priorité absolue, que les plus fragiles ne soient jamais oubliés.» Ce lundi, dans une interview à Sud Ouest, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire veut rassurer les Français avant d'attaquer les réformes de la rentrée. Mais pas sûr qu'il ait réussi à lever l'angoisse de tous. Après le léger rabot de l'aide au logement pour les étudiants, le gouvernement compte faire des économies à l'extrêmité inverse, avec les retraites.

 

Interrogé en effet sur la hausse de la CSG qui pénalisera les retraités, le patron de Bercy reconnaît «leur demander un effort». Et d'appeler les seniors à compatir : «Je leur dis qu'ils le font pour les plus jeunes générations et pour récompenser le travail. Ce n'est pas un effort pour alimenter les caisses de l'État», promet-il dans le quotidien régional.

Le ministre assure par ailleurs que «les plus modestes ne seront pas touchés : un retraité seul qui perçoit moins de 1 200 euros par mois ne sera pas concerné. Ni les couples qui perçoivent moins de 1 800 euros mensuels». Et d'affirmer qu'«une grande partie de ceux qui assumeront cette hausse bénéficieront d'une baisse de leur taxe d'habitation». Puis le gouvernement va «augmenter le minimum vieillesse», annonce Bruno Le Maire, sans plus de précision.

 

« Priorité à l'emploi »

 

«Le cap fixé (...) est celui de la baisse des impôts pour tous (...) Nous baisserons les impôts pour les entreprises comme pour les ménages (...) Les salariés verront que leur fiche de paie augmente dès l'année prochaine», poursuit Bruno Le Maire. «Notre priorité absolue est de redonner de l'emploi à chacun, en veillant à ce que les plus fragiles ne soient jamais oubliés.» Interrogé sur les critiques de certains économistes estimant que le programme économique du président Emmanuel Macron ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents