Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Strauss-Kahn et Weinstein, «des enfants de chœur» à côté de Pierre Bergé, selon l'ex-chauffeur d'Yves Saint Laurent

Publié par wikistrike.com sur 2 Novembre 2017, 20:28pm

Catégories : #Culture - médias - Livres - expos - rencontres

Strauss-Kahn et Weinstein, «des enfants de chœur» à côté de Pierre Bergé, selon l'ex-chauffeur d'Yves Saint Laurent

L'ancien chauffeur d'Yves Saint Laurent assure avoir vécu les pires turpitudes du milieu de la mode. Il est certain qu'à l'avenir, dans le prolongement de l'affaire Weinstein, des «révélations» compromettantes pour Pierre Bergé font refaire surface.

 

Fabrice Thomas, l'ancien chauffeur d'Yves Saint Laurent, vit aujourd'hui paisiblement dans une fermette au Québec. Mais ses jeunes années ont été marquées par des jeux dangereux au sein d'un couple sulfureux : le créateur de génie toxicomane et dépressif et sa moitié, l'homme d'affaires Pierre Bergé, à l'autorité de fer, décédé le 8 septembre dernier à Paris. L'ex-chauffeur privé de celui qui reste une figure incontournable de la mode de ces 50 dernières années s'est confié sur le plateau de la chaîne canadienne TVA, le 27 octobre dernier dans le cadre de la promotion de son livre Saint Laurent et moi : une histoire intime, qu'il a écrit avec Aline Apostolska, aux éditions Hugo&Cie. Il a blâmé le comportement de Pierre Bergé qu'il a qualifié de malsain tout en prédisant de prochaines révélations sur ses agissements.

La clé de sésame [sic], c’était de passer par sa chambre de son hôtel. Ce n’est pas un secret. J’avais besoin de sécurité, de stabilité, de rejoindre un groupe et c’était le prix à payer

«C'étaient deux êtres très malades sexuellement», affirme-t-il. Le ton est donné. Fabrice Thomas, à 29 ans, était désireux de travailler auprès du couple. Pour y parvenir, le jeune homme a assuré avoir rapidement cédé à tous leurs caprices. Et pour obtenir le poste de chauffeur, Pierre Bergé lui a fait comprendre quelle en serait la condition. «La clé de sésame [sic], c’était de passer par la chambre de son hôtel. Ce n’est pas un secret. J’avais besoin de sécurité, de stabilité, de rejoindre un groupe et c’était le prix à payer», confie Fabrice Thomas.

Le jeune chauffeur, dont la famille a également travaillé avec les deux hommes, était sous influence. L'homme d'affaires aurait eu des relations sexuelles avec le père de Fabrice Thomas, déjà chauffeur d’Yves Saint Laurent. «Pierre Bergé m’en a parlé», dit pudiquement Fabrice Thomas à ce propos.

 

                          D’autres révélations vont être faites dans le futur

Le jeune Parisien, qui s'est aussi laissé séduire par Yves Saint Laurent, assure avoir basculé dans le cauchemar : addictions aux drogues et auto-destruction du créateur de haute-couture, couplées à l'emprise autoritaire de Pierre Bergé, auquel il accole le terme de «sadique». Orgies, sado-masochisme, flagellations font partie du quotidien... mais outre cette vie sexuelle débridée, Fabrice Thomas laisse entendre que l'homme d'affaires a souvent dépassé les bornes. Selon lui, il se rapprocherait en ce sens des prédateurs sexuels tels que ceux dénoncés dans le sillon de l'affaire Weinstein, le producteur hollywoodien accusé de viol par six femmes et d'agression sexuelle par des dizaines d'autres. «Pierre Bergé, son truc à lui était d’être entouré d’esclaves sexuels», avoue-t-il sur le plateau de TVA. Ce qui selon lui permettrait d'imaginer que les langues se délieront à propos de l'homme d'affaires et mécène des grands musées.

Je sais que dès qu’on aborde Pierre Bergé [...] on avait toute une cavalerie d’avocats sur le dos

Sur le cas Bergé, «d’autres révélations vont être faites dans le futur», estime ainsi Fabrice Thomas, qui précise : «Dominique Strauss-Kahn ou Harvey Weinstein, croyez-moi, à côté de Pierre Bergé ce sont des enfants de chœur.» Des révélations qui, selon lui, pourraient s'avérer coûteuses pour leurs auteurs : «La France est l’un des pays les plus dictatoriaux au niveau du journalisme [...] Je sais que dès qu’on aborde Pierre Bergé – homme de pouvoir et de journaux – on avait toute une cavalerie d’avocats sur le dos. D’ailleurs, c'est ce qui m’est arrivé».

 

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents