Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Burkina Faso: Attaque contre l'ambassade de France, l'Institut français et l'état major à Ouagadougou (une trentaine de morts)

Publié par wikistrike.com sur 2 Mars 2018, 12:16pm

Catégories : #Politique internationale

 Burkina Faso: Attaque contre l'ambassade de France,  l'Institut français et l'état major à Ouagadougou (une trentaine de morts)
 Burkina Faso: Attaque contre l'ambassade de France,  l'Institut français et l'état major à Ouagadougou (une trentaine de morts)

Pas de victime française

L'assaut contre l'état major a fait une trentaine de morts

 

Une trentaine de morts seraient à déplorer dans l'attaque contre l'état-major des armées perpétrées vendredi à Ouagadougou, ont indiqué des sources sécuritaires françaises à l'AFP.

Un correspondant de l'AFP sur place a entendu des échanges de tirs intenses et vu un véhicule, celui des assaillants selon des témoins, en feu sur la chaussée.

Des forces spéciales de l'armée se déployaient sur les lieux, a également constaté ce correspondant. Des hélicoptères survolaient le ciel de Ouagadougou.

"Attaque en cours à l'ambassade de France et à l'Institut français. Restez confinés là où vous êtes", indiquait un bref message posté peu avant 11h GMT sur la page Facebook de l'ambassade de France.

Une heure plus tard, un autre message affirmait qu'il n'y avait "pas de certitude à ce stade sur les lieux visés".

Cinq hommes armés auraient essayé de rentrer dans l'ambassade
Selon des témoins, cinq hommes armés sont sortis d'une voiture et ont ouvert le feu sur des passants avant de se diriger vers l'ambassade de France dans le centre de la capitale du Burkina Faso. 

Selon une source à l'intérieur de l'ambassade de France, cinq hommes armés auraient essayé de rentrer dans l'ambassade sans y parvenir. Ils ont alors tiré sur l'ambassade avant d'entrer à l'État-major des Forces armées burkinabè.

Des forces spéciales françaises sont basées à l'aéroport de Ouagadougou.

D'autres témoignages ont fait état d'une explosion près de l'état-major des armées burkinabè et de l'institut français, à environ un kilomètre de cette première attaque, toujours dans le centre de la capitale burkinabè.

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents