Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

De dangereux pesticides dans nos céréales

Publié par wikistrike.com sur 22 Avril 2018, 10:18am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie, #Santé - psychologie

De dangereux pesticides dans nos céréales : les fongicides SDHI

De dangereux pesticides dans nos céréales : les fongicides SDHI

Les pesticides utilisés pour l'agriculture conventionnelle se déclinent notamment en fongicides qui cibleraient uniquement les moisissures, selon leurs fabricants. Une nouvelle étude montre en fait qu'ils sont également toxiques pour les humains...

Développés depuis 1966, les SDHI (inhibiteurs de la succinate déshydrogénase), sont des fongicides qui visent à bloquer l'activité de l'enzyme succinate déshydrogénase qui joue un rôle clé dans la respiration cellulaire. Autrement dit, les SDHI bloquent la respiration des moisissures, ce qui entraîne leur mort... Plusieurs fongicides sont disponibles sur le marché, citons notamment : Flutalonil, Trifluzamide, Boscalid, Fluopyram, Furamethpyr, Isopyrazam, Sedaxane, Bixafen, Penthiopyrad, Fluxapyroxad, Penflufen...
Ces pesticides à large spectre peuvent être directement incorporés sur les semences ou pulvérisés de manière préventive ou curative sur les plantes cultivées.

Ils sont couramment utilisés pour lutter contre les champignons qui affectent les cultures céréalières, mais aussi les pommes de terre, les tomates, les agrumes et le raisin. Ainsi, en France, plus de 70 % des surfaces en blé sont traitées avec ces produits chimiques. Des produits alimentaires et chimiques que nous ingérons ensuite...

Les fabricants de ces produits assurent que ces fongicides inhibent spécifiquement l'activité de cette enzyme dans les moisissures. Cependant, des scientifiques français à l'origine d'une publication scientifique et d'une tribune dans Libération sonnent l'alarme : ces fongicides SDHI bloquent également l'enzyme humaine. Pierre Rustin, généticien et directeur de recherches au CNRS - Inserm, explique dans Libération : ces fongicides "bloquent bien la SDH humaine, nous l'avons testé en laboratoire. Or, nous savons qu'il est extrêmement dangereux de bloquer cette enzyme." En effet, selon les chercheurs ils "peuvent entraîner la mort des cellules en causant de graves encéphalopathies, ou au contraire une prolifération incontrôlée des cellules et se trouver à l'origine de cancers" (reins, système digestif...)

 

Lire plus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents