Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Total souhaite détruire le récif corallien, le Brésil s’y oppose fermement

Publié par wikistrike.com sur 1 Juin 2018, 07:37am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Total souhaite détruire le récif corallien, le Brésil s’y oppose fermement
« Comment il réagirait à un forage pétrolier sur un site qui lui est cher, dans son proche environnement, comme ici au Miroir d’Eau, ou sur la Dune du Pilat près d’Arcachon ? Les gens diraient « c’est stupide, c’est n’importe quoi ! » Eh bien le récif corallien de l’Amazone peut paraître loin pour le public, mais c’est pareil »
 
Le combat de Greenpeace

En avril 2017, les militants de Greenpeace érigeaient de fausses plateformes d’exploration pétrolière dans plusieurs villes de France. L’action visait à sensibiliser le public sur les projets d’exploration de Total au large des côtes Nord du Brésil. Quelques mois auparavant, un récif corallien avait été découvert dans cette zone à l’embouchure de l’Amazone.

« Comment il réagirait à un forage pétrolier sur un site qui lui est cher, dans son proche environnement, comme ici au Miroir d’Eau, ou sur la Dune du Pilat près d’Arcachon ? Les gens diraient « c’est stupide, c’est n’importe quoi ! » Eh bien le récif corallien de l’Amazone peut paraître loin pour le public, mais c’est pareil » s’insurgeait Nathalie Makowski, porte-parole de Greenpeace.

Le mois d’avant, en mars 2017, les militants de l’ONG avaient déversé 3000 litres de mélasse devant le siège de Total, à la Défense.

En réponse à cette interpellation, Total avait adressé un courrier :

« Nos licences d’exploration ne se superposent pas avec le positionnement des récifs décrits par la communauté scientifique ». Et d’ajouter : « L’enquête publique a confirmé l’absence d’impact par nos opérations sur ces récifs. ».

Lire la suite sur LR&LP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents