Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les photos de la bombe US qui a tué 29 enfants au Yémen dévoilées

Publié par wikistrike.com sur 13 Août 2018, 10:03am

Catégories : #Politique internationale

Les photos de la bombe US qui a tué 29 enfants au Yémen dévoilées

Les photos montrant les débris d’un Mark 82, un obus livré par Washington à Riyad, découverts sur les lieux de l’attaque contre un bus scolaire au Yémen ont été rendues publiques par un journaliste local. Les militaires américains indiquent qu’il est impossible d’établir qui a livré cette bombe à la coalition arabe.

La coalition dirigée par l'Arabie saoudite a probablement utilisé une bombe non guidée américaine Mark 82 lors des frappes effectuées le 9 août contre un bus transportant des enfants au Yémen, affirme le journaliste yéménite Nasser Arrabyee. Il a publié les photos montrant les débris de ce projectile sur son compte Twitter. Ces clichés doivent encore être soumis à une expertise indépendante.

Le 9 août, une attaque est survenue contre un bus transportant des enfants dans le nord de la ville de Saada, se trouvant au nord-ouest du Yémen, faisant 51 morts et 79 blessés. Selon Reuters, la coalition menée par l'Arabie saoudite contre les rebelles Houthis au Yémen a déclaré dans un communiqué que ses frappes aériennes visaient des lanceurs de missiles utilisés pour attaquer la ville de Jizan, dans le sud de l'Arabie saoudite.

​Le Pentagone a, quant à lui, indiqué qu'il était impossible de définir d'où provenait la bombe utilisée lors de cette attaque.

«On ne saura peut-être jamais si la munition [utilisée lors du bombardement, ndlr] a été livrée par les États-Unis», a déclaré le porte-parole de l'United States Central Command, Josh Jacques, cité par Vox.

Auparavant, des débris de bombes Mark 82 livrées à l'Arabie saoudite par les États-Unis avaient été découverts à plusieurs reprises au cours de la guerre au Yémen. Elles ont fait les Une en 2016, après le bombardement d'un centre communautaire de Sanaa, la capitale du pays. Cette attaque effectuée par la coalition arabe avait fait 140 morts et 525 blessés.

Les ventes d'armes à l'Arabie saoudite sont régulièrement dénoncées par les organisations des droits de l'Homme, qui les considèrent comme un facteur augmentant le nombre de victimes de la guerre au Yémen qui, d'après les données des Nations unies, a déjà coûté la vie à plus de 10.000 personnes. 
Néanmoins, Washington poursuit les livraisons d'armes à Riyad. Depuis 2016, le Pentagone a approuvé plusieurs contrats prévoyant des ventes de bombes américaines fabriquées par les sociétés Lockheed Martin et General Dynamics à la coalition arabe.

 

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents