Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

CrashAirlines - Popularité: L'avion Macron perd ses moteurs

Publié par wikistrike.com sur 6 Septembre 2018, 07:24am

Catégories : #Politique intérieure

CrashAirlines

CrashAirlines

POLITIQUE - Il pouvait difficilement en être autrement. Après un été miné par l'affaire Benalla, la rentrée d'Emmanuel Macron a été plombée par la démission de Nicolas Hulot et les hésitations sur le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu. Conséquence, la chute de sa popularité se poursuit pour le troisième mois consécutif, une première depuis le début du quinquennat.

Le plancher atteint en août est à nouveau battu dans la vague de septembre du baromètre YouGov pour Le HuffPost et CNews. L'alerte est d'autant plus sérieuse que pour la première fois, le président de la République obtient un score inférieur à celui du premier tour de la présidentielle 2017. Seulement 23% des sondés soutiennent désormais son action, en baisse de quatre points en un mois.

Pire, 69% des Français ont un avis négatif sur son action, soit une progression de sept points en un mois. Sur ce dernier point, c'est un résultat équivalent à celui de François Hollande en septembre 2013; le socialiste était alors à 21% d'opinions favorables.

 

 

"Cette tendance s'observe auprès de toutes les franges de l'opinion", note YouGov. C'est particulièrement vrai chez les sympathisants du Centre -le socle électoral d'Emmanuel Macron- qui ne son plus que 74% à avoir une opinion favorable, soit huit points de moins en un mois. A droite, il perd aussi sept points (à 14% d'opinions favorables) et deux à gauche (14%).

Philippe décroche chez LREM

Sans surprise, cette dégringolade rejaillit sur Edouard Philippe. Comme le relève YouGov, "le premier ministre voit également son niveau de popularité baisser ce mois-ci pour atteindre à son tour un niveau d'impopularité record". Seuls 24% des Français ont une image positive de son action, en baisse de six points ce qui constitue la plus forte chute. Les opinions négatives augmentent de neuf points à 64%, ce qui est là encore un record. Le chef du gouvernement perd notamment 14 points auprès des sympathisants LREM qui ne sont plus que 70% à juger positivement son action.

De même la confiance dans le gouvernement s'effondre. Seulement 20% des sondés ont une opinion favorable de l'action de l'équipe ministérielle, soit sept points de moins.

Dernier point négatif pour Emmanuel Macron: son ministre démissionnaire Nicolas Hulot remonte en flèche. Sorti du top 5 des personnalités politiques préférées en août, l'ex-ministre de la Transition écologique et solidaire redevient le numéro un. Non seulement 66% des sondés approuvent sa décision de partie mais sa popularité gagne 25 points en un mois.

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents