Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Rouen: - Lubrizol: Le communiqué officiel des résultats des premières analyses

Publié par wikistrike.com sur 29 Septembre 2019, 08:39am

Catégories : #Santé - psychologie

Rouen: - Lubrizol: Le communiqué officiel des résultats des premières analyses

Un incendie s'est déclaré le 26 septembre 2019 aux alentours de 2h40 au sein de l'entreprise Lubrizol, quai de France à Rouen. Cette entreprise est classée SEVESO seuil haut. Elle produit, notamment des additifs pour l'huile.

Le préfet de la Seine-Maritime a déclenché le plan particulier d'intervention (PPI) et a ouvert un centre opérationnel départemental en préfecture où l'ensemble des services de l’État sont regroupés pour gérer l'événement.

 

28 septembre 2019

Communiqué n°1

INCENDIE LUBRIZOL - ROUEN

Communiqué N°1

Prélèvements et analyses effectuées

Jeudi 26 septembre, un incendie s'est déclaré aux alentours de 02h40 au sein de l'entreprise Lubrizol, quai de France à Rouen. Cette entreprise est classée SEVESO seuil haut. Elle produit notamment des additifs pour lubrifiants.

I - Prélèvements et analyses effectués sur l’air et les suies

Dans un premier temps, des prélèvements sur l’air ont été réalisés en urgence dans la nuit et tout au long de la journée du 26 septembre. Il s’agissait de disposer d’emblée de données qualitatives permettant d'évaluer en première approche les conséquences de l'incendie et les mesures de protection à prendre.

Dans un second temps, d’autres prélèvements d’air et de suie ont été opérés. Les points de mesure ont été répartis sur un large secteur sous le panache des fumées et ont porté notamment sur des zones sensibles (soit dans des écoles, soit à proximité de celles-ci ou dans des lieux publics). Des mesures ont été réalisées aussi dans des zones non impactées afin de pouvoir disposer de points de comparaison.

Il s’agit de prélèvements d'air (canisters, qui sont des réservoirs qui aspirent l’air ambiant), de mesures en direct de la qualité de l'air (moyen mobile ATMO Normandie), de prélèvements de suie via des lingettes et de collecteurs de retombées atmosphériques.

Les moyens mobilisés ont été ceux du SDIS, d'ATMO Normandie et d'un bureau d'études indépendant agréé par le ministère en charge de l'environnement dans le cadre du réseau d'intervention en situation post-accidentelle (RIPA).

II - Analyse des résultats déjà obtenus

1) Air

Les pompiers ont prélevé des gaz sur le site Lubrizol et autour de celui-ci le 26/09/19 pendant l’incendie. Ces gaz ont été analysés. Les résultats sur les composés organiques volatils sont tous inférieurs au seuil de quantification (quantité trop faible pour être mesurée) et font apparaître un état habituel de la qualité de l’air sur le plan sanitaire à l’exception de la mesure effectuée sur le site de Lubrizol pour ce qui concerne le benzène.

Atmo Normandie a effectué des analyses en continu dont les résultats sont disponibles sur son site internet : www.atmonormandie.fr (onglet «mesures »). Comme son réseau de mesure permanent localisé dans l’agglomération de Rouen n’était pas dans le panache de fumée, Atmo Normandie a installé jeudi 26/09 en début d’après-midi des moyens de mesure complémentaires en les positionnant sous la trajectoire des vents. En parallèle, 6 collecteurs de retombées atmosphériques ont été positionnés dans des communes sous le panache.

Indépendamment de la qualité de l’air, une odeur persistante demeure.

2) Suies

Une première série de 6 prélèvements de surface ont été effectués le 26.09 durant la journée dont un prélèvement témoin situé hors du panache. Les résultats d’analyses ne mettent pas en évidence de différences significatives entre le prélèvement témoin et les 5 autres sites situés sous le panache pour les HAP (hydrocarbures aromatique polycycliques). 

Les résultats sur les métaux ne mettent pas en évidence d’impact sous le panache.

Le nettoyage des suies est à réaliser en suivant le protocole défini par l’ARS.

Une deuxième série de prélèvements du même type a été réalisée par le bureau d’études le 26 septembre après-midi.

Les analyses sur HAP confirment celles effectuées par le SDIS et ne mettent pas en évidence de teneurs différentes du prélèvement témoin.

Les prélèvements réalisés notamment sur les voiries et sur des sites extérieurs mettent en évidence des teneurs en métaux pouvant être plus élevées, dans certains secteurs en proximité du site ou sous les vents. 

Il s’agit du plomb, pour lequel une valeur maximale de 2230 µg/m2 a été relevée sur la gare maritime. 2 valeurs proches de 1000ug/ m2 sur des prélèvements extérieurs en proximité de voirie ( grille et conteneur à verre) et susceptible de relever d’une source historique.

Il n’y a pas de seuil réglementaire et de valeurs de références sanitaires concernant la présence de plomb dans les poussières déposées sur la voirie. Toutefois, il n’y avait pas de plomb sur le site. Les valeurs observées sont cohérentes avec celles qui peuvent être rencontrées en milieu urbain et par conséquent il n’est a priori pas possible d’attribuer l’origine de ces valeurs à l’événement.

Certaines mesures sont attendues en début de semaine et seront communiquées dès réception.

3) L’amiante

Il est confirmé la présence d'amiante dans la toiture des bâtiments qui ont brûlé. Il s’agit d’un sujet identifié qui est suivi tant pour la protection des travailleurs et sapeurs-pompiers que des riverains. Un programme de mesures de fibres dans l'air a été engagé dans le site et dans un rayon de 300 mètres. Des premiers résultats seront disponibles à compter de mardi. Des analyses complémentaires seront également menées au-delà des 300 mètres. Le retour d'expérience sur ce genre de sinistre, notamment récemment au sein de l'entreprise SAIPOL, montre que le risque de dispersion de fibre est limité par l'effondrement rapide de la toiture.

III - Analyses complémentaires à suivre

Tous les résultats ne sont pas actuellement disponibles. Certaines mesures demandant un temps d'analyse long seront mises en ligne dès leur réception.

Ces premiers prélèvements seront naturellement complétés par d'autres dispositifs en cours ou à venir (en particulier en milieu agricole).

IV - Le suivi post-accidentel

Afin de permettre d’assurer le suivi, l’évaluation et la gestion des impacts sanitaires et environnementaux de cet incendie, le préfet de la Seine-Maritime a décidé de mettre en place une cellule post-accident technologique.

Cette cellule, qui s’est déjà réunie, prendra rapidement le relais de la cellule de crise actuellement activée en préfecture.

Les missions qui lui sont confiées portent sur l’évaluation de la situation, l’organisation des campagnes de prélèvements dans les différents milieux environnementaux (air, eau, sols) et le suivi sanitaire de l’événement en lien avec Santé Publique France.

Sous coordination préfectorale, elle est pilotée par la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement et composée de l’Agence Régionale de Santé, de la Direction Départementale de la Protection des Populations, de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer le Service départemental d’Incendie et de Secours avec la participation de l’association ATMO Normandie.

L’exploitant se verra imposer l’intégralité des coûts de prélèvements et d’analyses.

* * *

Résultats de ces différentes analyses : Points de prélèvements de lingettes

                                                                      Analyses de lingettes                                                                        Analyses de canisters

 

 

                                                                                                                                                                         

Communiqué n°2

INCENDIE LUBRIZOL - ROUEN

Communiqué N° 2

Recommandations sanitaires

Jeudi 26 septembre, un incendie s'est déclaré aux alentours de 02h40 au sein de l'entreprise Lubrizol, quai de France à Rouen. Cette entreprise est classée SEVESO seuil haut. Elle produit notamment des additifs pour lubrifiants.

A la suite de l’incendie qui s’est déclaré dans la nuit du 25 au 26 septembre 2019 à l’usine Lubrizol située dans l’agglomération rouennaise, le panache de fumée, de plusieurs kilomètres de long qui s’est constitué a généré par endroit des dépôts de suie et de poussières.

1. Rappel des consignes de nettoyage des suies

  • S’agissant du nettoyage du logement : en cas de présence de suie dans l’habitation et de ses abords (balcon), il convient d’éviter tout contact cutanée et avec les muqueuses,

- Nettoyer uniquement à l’eau en portant des gants de ménage, sans utiliser de nettoyeur haute pression pouvant mettre en suspension les particules,

- En cas de dépôts graisseux, pour les surfaces lisses et planes, il est recommandé d’utiliser :

    • du nettoyant vitres et de l’essuie tout, ou de l’eau avec du détergent et un linge propre. Changer l’eau et le linge souvent, en particulier après le nettoyage des parties extérieures des fenêtres et rebords,
    • Eviter le balayage à sec,
    • Ne pas utiliser d’aspirateur, pouvant remettre en suspension des particules.
  • En cas d’encrassement des installations de ventilation, nettoyer les grilles d’entrée d’air à l’eau et changer les filtres ;

2. Recommandations en cas de contact avec les suies :

  • Bien se laver les mains, surtout chez les jeunes enfants et procéder régulièrement à un nettoyage des jouets et objets (ex. doudous) qui comporteraient des traces de suie et pouvant être portés à la bouche par les enfants ;
  • En cas de contact accidentel avec les suies, se laver immédiatement avec du savon ordinaire et si besoin se rincer les yeux avec du sérum physiologique ;

3. Recommandations sanitaires :

  • L’eau du robinet peut être consommée sans risque pour la santé en Seine-Maritime, y compris dans les secteurs qui ont été directement concernés par le panache de fumées. Il est rappelé que l’eau du robinet ne provient pas de captages en Seine. Par ailleurs, les ressources d’eau souterraines utilisées à des fins d’alimentation humaine vont faire l’objet d’une surveillance renforcée ;
  • Il est recommandé de ne pas consommer les fruits et légumes souillés par les suies (jardins familiaux)  ; A l’inverse, s’agissant d’une pollution visible, les fruits et légumes non touchés peuvent être consommés, après avoir été lavés comme d’ordinaire ;
  • Ne pas nourrir les animaux destinés à une auto-consommation avec des aliments souillés par les suies ;
  • L’eau de pluie recueillie depuis le jeudi 26 septembre 2019 ne doit pas être utilisée.
  • Les mesures de qualité de l’air réalisées depuis l’incendie ont fait apparaître une qualité de l’air habituelle (hormis sur le site lui-même).
  • Indépendamment de la qualité de l’air, des odeurs persistantes peuvent, lorsqu’elles sont intenses, occasionner ponctuellement des gênes ou irritations.
  • En cas de problème médical, contactez votre médecin traitant. En soirée (de 20h à 8h) et le week-end, appelez le 116117. Nous rappelons que le 15 et le 18 sont réservés aux urgences vitales ;

Pour tout renseignement complémentaire :

- site internet préfecture

- site internet ARS : www.normandie.ars.sante.fr

                                                                                                                                                                                   

Communiqué n°3

INCENDIE LUBRIZOL - ROUEN

Communiqué N° 3

Arrêté préfectoral de mesures d’urgence imposées à l’entreprise LUBRIZOL

Jeudi 26 septembre, un incendie s'est déclaré aux alentours de 02h40 au sein de l'entreprise Lubrizol, quai de France à Rouen. Cette entreprise est classée SEVESO seuil haut. Elle produit notamment des additifs pour lubrifiants.

À la suite de cet incendie, le préfet de la Seine-Maritime a signé, le 26 septembre 2019, un arrêté préfectoral de mesures d’urgence imposant l’arrêt des activités du site et sa mise en sécurité.

L’exploitant est tenu de mettre en sécurité son site (collecter et évacuer les eaux polluées à la suite de l’incendie, évacuer les déchets) et assurer les actions nécessaires garantissant l’absence d’intrusion sur site et la maîtrise des accès, le tout à ses frais.

Ce même arrêté impose à l’exploitant de définir une stratégie pour la mise en place d’une surveillance environnementale post-accidentelle et d’engager les premiers prélèvements nécessaires dès le 27 septembre. Ces données seront utilisées dans le cadre de la cellule de suivi post-accidentel, mise en place par la préfecture de la Seine-Maritime.

L’exploitation du site est suspendue.

                                                                                                                                                               

Communiqué n°4

INCENDIE LUBRIZOL - ROUEN

Communiqué N° 4

Mesures conservatoires sur les productions agricoles à la suite de l’incendie de l’entreprise LUBRIZOL

Jeudi 26 septembre, un incendie s'est déclaré aux alentours de 02h40 au sein de l'entreprise Lubrizol, quai de France à Rouen. Cette entreprise est classée SEVESO seuil haut. Elle produit notamment des additifs pour lubrifiants.

L’incendie de l’usine Lubrizol survenu le 26 septembre 2019 a provoqué un panache de fumée sur un large périmètre couvrant de nombreuses zones de production agricoles. Des premiers prélèvements ont été effectués, en lien avec le ministère de l’agriculture et de l’alimentation, afin de déterminer les éventuelles contaminations des productions agricoles ayant subi des retombées de ces fumées.

Par-delà les mesures d’urgence annoncées dès le début de l’événement, et dans l’attente des premiers résultats d’analyse, le préfet a ordonné la prise de mesures conservatoires visant à protéger les consommateurs.

Les productions végétales non récoltées ne doivent pas l’être. S’agissant des productions végétales récoltées avant le 26 septembre et susceptibles d’avoir été exposées à la contamination :

 

  • le lait collecté issu d'élevages dont les vaches étaient au pâturage depuis le 26 septembre,
  • les œufs des élevages de plein air pondus depuis le 26 septembre 2019,
  • le miel collecté depuis le 26 septembre 2019 et les poissons d’élevage produits dans la zone concernée,

sont consignés sous la responsabilité de l’exploitant jusqu’à obtention de garanties sanitaires sur les productions, sur la base de contrôles officiels et d’une évaluation du risque sanitaire.

La situation sera réévaluée au vu des résultats d’analyse obtenus et, d’ores et déjà, un plan de surveillance renforcé est mis en place sur les productions ayant été exposées à ces retombées de fumées.

 

Pour ce qui concerne les particuliers (potagers, jardins familiaux, etc.), il est recommandé de ne pas consommer tout produit souillé. S’agissant d’une pollution visible, les produits non souillés peuvent être normalement consommés après avoir été soigneusement lavés comme à l’ordinaire.

 

 


 

 

27 septembre - communiqué de presse - 16h

Hier, jeudi 26 septembre, un incendie s'est déclaré aux alentours de 02h40 au sein de l'entreprise Lubrizol, quai de France à Rouen. Cette entreprise est classée SEVESO seuil haut. Elle produit notamment des additifs pour lubrifiants.

L’incendie est maintenant totalement maîtrisé. Le panache de fumée visible hier est dissipé.

120 sapeurs-pompiers sont actuellement mobilisés sur site afin de surveiller et éteindre les derniers foyers résiduels, refroidir les points chauds et procéder à des analyses en temps réel.

Des analyses des fumées dégagées par l’incendie et des retombées de suie ont eu lieu très rapidement après le départ de l’incendie et certaines sont encore en cours.

Cartographie des différents points de mesures

CartographieDesPointsDeMesures

Tableau des mesures

Format ODS

> Tableau des mesures du 26 septembre 2019 (cellule mobile d’intervention chimique du SDIS 76) - format : ODS sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,03 Mb

Format XLS

> RESEAU DE MESURE INCENDIE LUBRIZOL-13h30 - format : XLS sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,09 Mb

Des odeurs incommodantes, conséquence directe de l’extinction de l’incendie, peuvent être perçues. L’action des sapeurs-pompiers vise à limiter ces odeurs.

L’usine ne stocke pas de produits radioactifs à des fins de production. Quelques instruments de mesure, sous scellés, comportaient des éléments radioactifs et n’ont pas été exposés au feu ni dégradés. Ils ont été vérifiés ensuite.

Des barrages anti-pollution ont été mis en place sur la Seine. Quelques irisations résiduelles en aval peuvent subsister.

Les écoles des 13 communes suivantes restent fermées ce jour, pour permettre le nettoyage des extérieurs des établissements : Rouen, Mont-Saint-Aignan, Bois-Guillaume, Bihorel, Isneauville, Quincampoix, Saint-Georges-sur-Fontaine, Saint-André-sous-Cailly, La Rue-Saint-Pierre, Saint-Germain-sous-Cailly, Cailly, Bosc-Guérard-Saint-Adrien, Canteleu, ainsi que celles des autres communes ayant fait ce choix.

Recommandations de précaution :

  • Éviter de toucher les retombées de suie à main nue, se laver les mains en cas de contact.
  • Procéder au nettoyage des extérieurs à grande eau, sans adjonction de produits nettoyants, avec des gants de ménage.

27 septembre - point de situation à 7h30

A la suite de l’incendie qui s’est déclaré dans l’enceinte de l’usine Lubrizol, l’extinction du feu a généré une odeur caractéristique. Au cours de ce phénomène, le SAMU a reçu un nombre important d’appels.

Il importe de ne pas encombrer les services de secours pour cette problématique d’odeur. Néanmoins, pour les personnes qui présentent des fragilités et qui en éprouveraient le besoin, celles-ci doivent naturellement consulter un médecin.

Malgré une odeur désagréable le risque pour la population reste faible.

Consignes de nettoyage en cas de présence de suies :
Comme pour tous résidus de combustion et de produits pouvant être irritants, il convient d’adopter les gestes de précaution habituellement recommandés, à savoir :- éviter tout contact cutané.
- nettoyer les locaux, fenêtres, mobiliers et jeux extérieurs et les abords (préau, cours...) uniquement à l'eau
- ne pas utiliser de nettoyeur haute pression pouvant mettre en suspension des particules
- ne pas effectuer de balayage à sec
- ne pas utiliser d'aspirateur
- lors du nettoyage , protéger sa peau par le port de gants de ménage
- ne pas consommer les végétaux souillés par les suies et se laver les mains en cas de contact

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents