Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Vidéo montrant l’historien décoré de la Légion d’honneur se défaire de sacs avec des restes de sa victime

Publié par wikistrike.com sur 11 Novembre 2019, 17:03pm

Catégories : #Social - Société

Vidéo montrant l’historien décoré de la Légion d’honneur se défaire de sacs avec des restes de sa victime

Sur la séquence immortalisée par une caméra de vidéosurveillance, l’homme s’approche du bord du quai en pleine nuit et jette deux sacs dans le cours d’eau. Ensuite, il ne se précipite pas pour rentrer chez lui mais traîne pendant quelque temps le long de la rivière avant de reprendre le chemin de son domicile.

Le lendemain du meurtre, il a lui-même sauté à l’eau, dans une tentative de submerger l’un des sacs. Le fait qu’il se trouve dans l’eau a attiré l’attention d’un automobiliste, qui a prévenu les secours. Et c’est là que le contenu du sac –deux bras- a été découvert.


Inculpation de Sokolov

Lors d’un interrogatoire, l’historien a reconnu qu’il avait réussi à se débarrasser de presque tout.

Le 11 novembre, le tribunal a décidé que l’universitaire russe resterait sous les verrous jusqu’au 8 janvier 2020. Oleg Sokolov a déclaré qu'il regrettait son crime et acceptait son incarcération. À l’audience, il a pleuré et rappelé qu'il avait entretenu de bonnes relations avec la victime. Néanmoins, l’historien a traité sa victime de «monstre», en expliquant que son attitude avait changé du tout au tout dès qu’ils avaient abordé le sujet des enfants issus de ses deux mariages.

Dans la salle du tribunal, il a reconnu avoir tiré quatre fois sur ex-étudiante à l'aide d’un fusil à canon scié et ensuite l’avoir démembrée à l’aide d’un couteau de cuisine et d’une scie.

L'enquête continue

Un autre sac contenant des membres de la victime a été retrouvé ce lundi 11 novembre à 15h30, a précisé Sergueï Koronov, le porte-parole de la Direction générale des enquêtes de Saint-Pétersbourg du Comité d'enquête de la Fédération de Russie. L’objet a été retiré de la rivière Ekateringofka. 

Le sac aurait été emporté par le courant. Le paquet est similaire à ceux dans lesquels d'autres parties du corps de la victime ont été trouvées. D’après les premières informations, ces nouveaux fragments appartiennent à l'étudiante assassinée. Des enquêteurs sont sur place pour poursuivre leurs investigations.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents