Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Bernard Arnault VS Lucy : la doyenne de l'humanité aurait dû travailler 10 millions d'années au Smic pour être aussi riche que le milliardaire

Publié par wikistrike.com sur 5 Décembre 2019, 17:54pm

Catégories : #Economie

Bernard Arnault VS Lucy : la doyenne de l'humanité aurait dû travailler 10 millions d'années au Smic pour être aussi riche que le milliardaire
A quoi correspond l'incommensurable fortune de Barnard Arnault, qui titille Jeff Bezos pour le titre d'homme le plus riche du monde depuis le rachat fin novembre 2019 du joaillier américain Tiffany ?

Avant que les actions d'Amazon ne reprennent du poil de la bête et que Jeff Bezos repasse en tête, Bernard Arnault aura été, pendant quelques heures, l'homme le plus riche du monde : avec l'acquisition du joaillier américain Tiffany pour 16,2 milliards de dollars, l'héritier se trouve depuis la fin du moins de novembre à la tête d'un pactole de 100,2 milliards d'euros selon nos confrères de Challenges. A quoi correspond cette incommensurable fortune ?

Ce chiffre astronomique – pensez qu'un milliard de secondes représente environ 31 ans et demi – a fait ressurgir sur les réseaux sociaux un amusant montage photo, selon lequel la fortune du propriétaire du groupe
LVMH était supérieure à celle qu'aurait accumulée l'australopithèque Lucy, doyenne de l'humanité, si elle avait travaillé au Smic sans rien dépenser jusqu'à aujourd'hui. Ce calcul est-il fondé ? Marianne a décidé de vérifier - ou "fact-checker", selon l'expression en franglais consacrée - cette étonnante statistique.

C'est l'humoriste Pierre-Emmanuel Barré qui, le premier, avait fait le calcul en mars dernier. Sauf qu'à l'époque, Bernard Arnault était presque un nain : sa fortune était en effet estimée à "seulement" 67 milliards d'euros. En un an, la valorisation des actions de LVMH a explosé de 57%, et avec elle le magot de Bernard Arnault. Comme le rappelle Challenges, la fortune de ce dernier est fondée sur les 47,16% des parts de LVMH détenues par Bernard Arnault, soit 97 milliards d’euros - auxquelles s'ajoutent 1,87% du capital du sellier Hermès, valorisé 1,3 milliard d’euros, 8,63% du groupe de distribution Carrefour - 1,1 milliard d’euros -, et d’autres actifs dont la valorisation n'est pas toujours connue.

Bien sûr, les plus pointilleux relèveront à raison qu'une telle comparaison revient à mettre dans la même balance un salaire - tout de suite disponible dans le cas d'école appliqué à l'australopithèque Lucy - et un patrimoine somme toute virtuel, puisqu'il s'agit de la valorisation théorique des actifs de Bernard Arnault s'il les vendait tous demain. Deux choses différentes, donc... mais tout de même similaires, en ce qu'elles permettent de mesurer la richesse d'une personne. L'analogie n'est donc pas insensée.

Au Smic net actuel, 1.171 euros par mois, Lucy aurait accumulé, en 3,2 millions d'années, un pactole de 44,97 milliards d'euros. Soyons généreux : au montant du salaire français médian en 2016 – dernière données disponibles de l'Insee -, soit 1.789 euros nets par mois, le patrimoine de Lucy passerait à 68,69 milliards d'euros. Au rythme d'un Smic actuel, il faudrait encore 7,1 millions d'années à Lucy pour rattraper Bernard Arnault. Et 4,6 millions si elle touchait chaque mois le salaire médian français.

Au total, alors qu'il n'a fallu que 70 ans au milliardaire français pour accumuler ses richesses, il faudrait 10,3 millions d'années à une Lucy smicarde pour en faire autant. Au salaire médian, c'est tout de même 7,8 millions d'années de labeur ininterrompu que Lucy aurait dû endurer pour afficher la même somme que le compte en banque de Bernard Arnault. De quoi s'arracher les cheveux en calculs de RTT.

Si ces chiffres vous donnent le tournis, en voici un dernier, calculé grâce à l'humoristique "Convertisseur de revenus en unités Bernard Arnault" du site Mataf.fr : Bernard Arnault gagne le salaire annuel net d'un smicard – 14.056 euros – en… cinq minutes. Vertigineux.

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents