Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

De nouveaux documents de WikiLeaks démentent les mensonges sur une attaque chimique en Syrie en 2018

Publié par wikistrike.com sur 19 Décembre 2019, 19:13pm

Catégories : #Politique internationale

De nouveaux documents de WikiLeaks démentent les mensonges sur une attaque chimique en Syrie en 2018

Des documents publiés par WikiLeaks samedi dernier confirment l’existence d’une importante dissidence au sein de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), l’organisme mondial de surveillance des armes chimiques. Les différences concernent la rédaction d’un rapport public sur l’attaque présumée du 7 avril 2018 à Douma, en Syrie, qui aurait tué 49 personnes et blessées jusqu’à 650.

La dernière série de révélations montre clairement que l’opération de renversement de régime menée par les États-Unis en Syrie, qui a débuté en 2011, est fondée sur une série de mensonges.

Le gouvernement Trump et ses alliés européens ont lancé des tirs de missiles contre la Syrie à peine une semaine plus tard. Ils se sont appuyés sur une vidéo qui montrait des victimes supposées de l’attaque dans un hôpital haletantes et bavant. L’attaque menée par les États-Unis était un acte de guerre qui menaçait de déclencher un conflit plus large avec la Russie et l’Iran. Ces derniers avaient tous deux déployé des forces militaires dans le pays pour soutenir le gouvernement Assad dans la guerre de huit ans alimentée par la CIA pour renverser le régime.

L’Administration Trump n’ait fait aucun effort pour obtenir une confirmation indépendante des allégations contre Assad avant de prendre des mesures militaires. Ils ont justifié l’agression des mois après les faits en s’appuyant sur le rapport de l’OIAC et la position prétendument objective de l’organisation.

Cependant, une série de documents internes de l’OIAC publiés par WikiLeaks et rapportés par le chroniqueur Peter Hitchens dans le Daily Mail montre que les membres de la mission d’enquête (FFM) de l’OIAC à Douma ont exprimé de sérieuses inquiétudes au sujet de preuves qui ont été exclues du rapport final afin d’impliquer Assad.

 

Lire la suite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents