Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Quand J-P Delevoye défendait l'exemplarité devant le Sénat en 2010

Publié par wikistrike.com sur 14 Décembre 2019, 11:52am

Catégories : #Politique intérieure

Quand J-P Delevoye défendait l'exemplarité devant le Sénat en 2010

Le 23 février 2010, lors d'une audition au Sénat, Jean-Paul Delevoye clamait: « il y a un manque d'éthique et non respect de l’éthique et c'est vrai aujourd’hui certains nombre de comportements qui se doivent d'être exemplaires »

Presque dix ans et trois oublis plus tard, celui que Jacques Chirac nommait "le grand con", se retrouve au centre de polémiques entourant ses activités dans un think thank à 5 386 euros/mois pour un total de 140 000 euros qu'il s'apprête à rembourser, mais aussi à la SCNF ainsi que dans un institut de formation.  

Nicolas Sarkozy l'avait également prévenu: "Delevoye, c'est un zéro", lui avait-il confessé.

La transparence qu'il évoquait alors devant le Sénat résonne aujourd'hui comme les paroles d'un menteur. Parler d'exemplarité mène-t-il au dévoiement ?

S'il a démissionné des postes en question, l'on sent pertinemment qu'il ne démissionnera pas des idées de Macron et du dossier dont il a la charge, celui des retraites.

"C'est moi qui dit, ce n'est pas moi qui fait"

 

Alexander Doyle pour WikiStrike

 

Des oublis, toujours des oublis

13 mandats au total

J-P Delevoyeci aurait d'ores et déjà oublié deux autres fonctions (en plus des trois précédentes) dans la déclaration d’intérêts et d’activités qu’il a déposée le 15 novembre dernier auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). L'une concerne le mandat de président de l’Observatoire régional de la commande publique des Hauts-de-France. Selon le quotidien, cette structure est reliée à la région et à la préfecture et doit «améliorer et contrôler la transparence des marchés publics». «Un poste où il est question de commandes et de marchés publics», d'après Le Monde.

Le deuxième poste serait un mandat au conseil d’orientation de l’Institut de recherche et débat sur la gouvernance (IRG). Un think thank philanthropique qui «finance par l'octroi de dons ou de prêts des recherches et des actions qui concourent au progrès de l'homme par les sciences et le développement social».

Et ça ne s'arrête pas là, Le Monde publiant d'autres «irrégularités». L'ancien ministre serait aussi président de la coalition «Divisons les délais administratifs par 2», une entité de l’agence de communication «40 degrés sur la banquise», ajoute ainsi le quotidien.

Pour l'heure, alors que la réforme des retraites cristallise un certain nombre de tensions au sein du pays, Jean-Paul Delevoye est toujours soutenu par la majorité et ce en dépit de cette avalanche d'informations pour le moins gênantes le concernant.

https://francais.rt.com/france/69137-delevoyegate-monsieur-retraites-gouvernement-a-oublie-declarer-deux-autres-mandats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents