Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le Sénat des États-Unis vient de voter pour une Troisième Guerre Mondiale

Publié par wikistrike.com sur 20 Décembre 2019, 07:24am

Catégories : #Politique internationale, #Economie

Le Sénat des États-Unis vient de voter pour une Troisième Guerre Mondiale

Le Congrès US a adopté un projet de défense pour 2020 qui comprend de nouvelles sanctions contre les entrepreneurs qui aident à construire le gazoduc Nord Stream 2 de Gazprom, dans le but d’en empêcher l’achèvement toujours attendu cette année.

Le Sénat US a voté un budget de défense de 738 milliards de dollars, qui comprend des sanctions sur le gazoduc Nord Stream 2 et une assistance militaire à l’Ukraine, selon les résultats du vote, a rapporté Sputnik. Le vote du Sénat contrôlé par les Républicains a été de 61 voix contre 6 en faveur de la Loi d’Autorisation de la Défense Nationale (NDAA).

Cette loi prévoit des sanctions obligatoires sur Nord Stream 2 et Turkstream et interdit la coopération militaire avec la Russie. Le projet de loi sanctionne également la Turquie pour son acquisition de systèmes de défense aérienne russes S-400 et interdit le transfert de jets F-35 vers le pays.

Le projet de loi crée également une sixième branche de l’armée US, la Force de l’Espace, et prévoit 71,5 milliards de dollars pour les guerres étrangères en cours ou « opérations de contingence à l’étranger ». Le projet de loi exige en outre que des rapports soient fournis sur la menace posée par la Chine et ses relations militaires avec la Russie, proclamant également que le Congrès soutient Hong Kong sans équivoque.

Le projet de loi comprend également une disposition visant à imposer des sanctions aux troupes du gouvernement syrien pour des crimes de guerre présumés commis pendant le conflit du pays. Le budget de la défense pour 2020 a déjà été adopté par la Chambre basse du Congrès, et après l’approbation du Sénat, le document devrait être signé par le Président Donald Trump.

Il a déjà déclaré qu’il est prêt à signer immédiatement le document. Le budget de la défense comprendrait des fonds pour « contrer la Russie » dans divers domaines, des sanctions contre Nord Stream 2, ainsi que l’allocation de 300 millions de dollars pour « aider l’Ukraine ».

L’opérateur du projet de gazoduc Nord Stream 2, Nord Stream 2 AG, a annoncé plus tôt dans la journée, qu’il prévoyait d’achever le gazoduc en quelques mois, mais n’avait pas l’intention de spéculer sur la date d’achèvement.

Auparavant, le tabloïd Bild avait rapporté, en référence à un document interne du ministère allemand des affaires économiques et de l’énergie, que Berlin s’attendait à ce que Nord Stream 2 soit achevé dans les 30 jours afin d’éviter les sanctions US.

La semaine dernière, le Ministre russe des Affaires Étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré dans une conférence de presse après avoir rencontré Trump que les sanctions US n’entraveraient pas la construction du projet de gazoduc Nord Stream 2. Nord Stream 2 est une entreprise commune entre Gazprom et cinq sociétés européennes : ENGIE en France, OMV en Autriche, Royal Dutch Shell au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, et Uniper et Wintershall en Allemagne.

Le gazoduc, long de 1200 km, transportera jusqu’à 55 milliards de mètres cubes de gaz par an de la Russie vers l’Allemagne, en passant par les eaux territoriales ou les Zones Économiques Exclusives du Danemark, de la Finlande, de l’Allemagne, de la Russie et de la Suède.

L’Allemagne s’est faite la championne de ce gazoduc depuis le début du projet, malgré la forte opposition de Washington. Fin mai, la chancelière Angela Merkel a réitéré son soutien au projet Nord Stream 2 lors d’une conférence de la Fédération des Industries Allemandes, déclarant que le gazoduc est une nécessité pour l’Allemagne compte tenu de ses aspirations à renoncer à l’énergie nucléaire et au charbon.

Les États-Unis ont menacé de sanctions toutes les personnes impliquées tout en promouvant leur propre gaz naturel liquéfié sur le marché européen. L’Ukraine s’oppose aussi activement au Nord Stream 2, craignant de perdre les revenus du transit du gaz russe. La Russie a déclaré à plusieurs reprises que le projet est strictement commercial et compétitif et qu’il n’implique pas l’annulation du transit du gaz russe via l’Ukraine vers l’UE.

source : US Senate Just Voted for Potential WW3

traduit par Réseau International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents