Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le parlement turc adopte un projet de loi autorisant l'envoi de forces en Libye

Publié par wikistrike.com sur 2 Janvier 2020, 16:03pm

Catégories : #Politique internationale

Le parlement turc adopte un projet de loi autorisant l'envoi de forces en Libye

Les parlementaires turcs ont adopté un projet de loi autorisant permettant au Président Erdogan d'envoyer des militaires en Libye pour soutenir le gouvernement d'union nationale (GNA).

La Grande Assemblée nationale de Turquie a adopté jeudi 2 janvier une motion autorisant l'envoi de troupes turques en Libye pour aider le gouvernement d'union nationale (GNA) de Fayez el-Sarraj, a déclaré le président du parlement, Mustafa Sentop.

«509 députés ont pris part au vote dont 325 se sont prononcés en faveur du projet de loi et 184 ont été contre», a indiqué M.Sentop.

Le GNA avait officiellement demandé le 26 décembre l'aide militaire «aérienne, terrestre et maritime» de la Turquie pour faire face à l’avancée de l'Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar, selon Lev Dengov, chef du groupe de contact russe pour la Libye. Le 12 décembre, le maréchal Haftar avait déclaré le début d'une bataille cruciale et l’avancée vers le centre de Tripoli.

Crise libyenne

La Libye est plongée dans le chaos depuis le renversement du gouvernement par une coalition internationale initiée par la France et menée par les États-Unis et l’Otan et le meurtre de Mouammar Kadhafi en 2011.

Le parlement élu basé dans l'est libyen ne reconnaît pas la légitimité du gouvernement d'union nationale (GNA) de Fayez al-Sarraj, soutenu par l'Onu et l'UE et basé à Tripoli. Le parlement soutient quant à lui un gouvernement rival basé dans l'est de la Libye qui est aussi appuyé par l'Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée du maréchal Khalifa Haftar.

 

Source

 

L'Algérie hausse le ton

 

La situation en Libye étant montée d’un cran après la déclaration d’intention d’Ankara d’intervenir dans le pays, l’Algérie a affirmé que le problème ne pouvait avoir qu’une solution «exclusivement inter-libyenne» et qu’elle n’acceptait «la présence d'aucune force étrangère» dans le pays.

Alger prévoit d’avancer plusieurs initiatives pour résoudre la crise en Libye, a déclaré ce 2 janvier le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum.

«L'Algérie prendra dans les prochains jours plusieurs initiatives en faveur d'une solution pacifique à la crise libyenne, une solution exclusivement inter-libyenne», a-t-il indiqué à la presse, ajoutant qu’Alger n’acceptait «la présence d'aucune force étrangère, quelle qu'elle soit, dans ce pays».

Il a rappelé dans ce contexte qu’Alger prônait toujours la non-ingérence dans les affaires intérieures des pays.

«La voie des armes ne peut guère être la solution, laquelle réside dans la concertation entre tous les Libyens, avec l'aide de l'ensemble des pays voisins et en particulier l'Algérie», a fait remarquer Sabri Boukadoum.

Ces déclarations ont été faites sur fond d’un éventuel envoi de troupes turques en Libye pour soutenir le gouvernement d’union nationale (GNA) face à l’offensive des troupes du maréchal Khalifa Haftar.

 

Source

 

Les Tunisiens se lèvent aussi contre l'ingérence turque

 

De nombreux citoyens tunisiens se sont rassemblés, samedi dernier, devant l’ambassade de Turquie à Tunis pour contester l’intervention de la Turquie dans le conflit libyen. Les manifestants ont scandé des slogans et brandi des pancartes et des banderoles dénonçant l’ingérence de la Turquie en Libye et allant jusqu’à traiter le président turc, Recep Tayyip Erdogan de voleur et de terroriste. Cette manifestation intervient à la suite de la visite du président turc en Tunisie qui avait déclaré lors d’une conférence de presse, jeudi dernier, que la Tunisie et son pays se sont accordés à soutenir le gouvernement Serraj. Des propos qui ont été démentis par le président Kaïs Saïed qui a assuré que la Tunisie ne prendra pas de positions dans le conflit libyen.

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents