Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

COVID-19: Est-il enfin venu le krach boursier ?

Publié par wikistrike.com sur 25 Février 2020, 07:45am

Catégories : #Economie

COVID-19: Est-il enfin venu le krach boursier ?

 

 

 À l'image des principales Bourses européennes, le CAC 40 a ouvert la séance de lundi en fort repli (-2,55%) alors que l'épidémie de coronavirus a durement touché l'Italie au cours du week-end, plusieurs villes du nord du pays transalpin étant même en quarantaine depuis dimanche. Tous les secteurs dévissent.

Sauve qui peut sur le marché parisien. Après une ouverture en net repli (-2,55%), le CAC 40 accentue encore ses pertes en début de séance pour afficher une baisse de 3,16% à 5.839 points moins d'une demi-heure après l'ouverture des échanges. A l'instar des autres principaux indices européens (-2,65% pour le Dax à l'ouverture et même -3,5% pour le FTSE MIB à Milan), la Bourse de Paris lâche du lest devant l'aggravation de la crise sanitaire liée à la propagation de l'épidémie de coronavirus hors de Chine, qui fait peser un risque encore difficile à évaluer sur l'économie mondiale.

"Les indices européens devraient ouvrir en forte baisse ce matin dans sillage de la clôture des marchés américains vendredi soir et des interrogations des investisseurs concernant l’impact du coronavirus sur l’économie mondiale" anticipaient en ce sens les experts de Mirabaud Securities dans leur note matinale. "Signalons que près d’une dizaine de villes (environ 52.000 personnes) dans le Nord de l'Italie se sont réveillées dimanche en quarantaine, avec interdiction d'entrer et de sortir, après la multiplication des cas de nouveau coronavirus et deux décès" signale John Plassard, chef de l'investissement chez Mirabaud.

Considéré par Pékin comme sa "plus grande urgence sanitaire" depuis 1949, le nouveau coronavirus a également forcé dimanche la Corée du Sud à proclamer l'état d'alerte maximum. En Italie, la protection civile avait dénombré 132 cas de Covid-19 dimanche, et le virus a fait une 4e victime lundi matin, un homme de 84 ans décédé en Lombardie (nord-ouest).

 

Le luxe, l'automobile et Air France - KLM plongent

Assez rare pour le souligner, aucune valeur du SBF 120 n'a ouvert en territoire positif lundi matin. Parmi les plus forts replis, on retrouve logiquement les secteurs de l'automobile et du luxe, très exposés à l'évolution de la croissance économique mondiale qui pourrait être sévèrement revue à la baisse dans les prochains jours. Au sein du CAC 40Peugeot lâche 6,1%, Kering cède 5,6%, Renault 4,9% ou encore -4,1% pour LVMH à 9h25.

 

Accor (-5,8%), ArcelorMittal (-5,2%), STMicro (-5%) ou Technip (-4,4%) ne sont pas épargnés non plus par cette purge généralisée.

Sur le SBF 120, Air France - KLM (-8,1%) accuse logiquement le coup lui aussi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents