Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

COVID-19: L'Italie cauchemarde, la France s'y prépare sans agir sur la frontière

Publié par wikistrike.com sur 24 Février 2020, 09:28am

Catégories : #Santé - psychologie

COVID-19: L'Italie cauchemarde, la France s'y prépare sans agir sur la frontière

Fermer notre frontière avec l'Italie n'est pas d'actualité et improbable dans une Union Européenne complexe et de libre-échange. Pourtant, des précautions comme des contrôles et/ou des barrages à quelques kilomètres à l'intérieur de l'hexagone sont à l'étude et largement plébiscités par les français, et en particulier chez les frontaliers, inquiets par la tournure des évènements au nord de la botte. Des trains transfrontaliers pourraient être aussi davantage contrôlés, mais le Ministre des transports n"en voit pas le but.

Interpellé sur la propagation du coronavirus en Italie, le secrétaire d’État en charge des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a appelé à surveiller les flux sans pour autant fermer la frontière avec l’Italie.

«Fermer les frontières n’aurait pas beaucoup d’intérêt parce que vous savez que la circulation du virus ne se fait pas selon les frontières administratives», a déclaré M. Djebbari, s’exprimant sur BFM Business. Il a appelé à cette occasion à surveiller les flux de façon très attentive.

Des pays de l'UE ont pris des décisions fortes pour protéger  leurs citoyens (ralentir au moins la propagation du COVID-19). L'Autriche a ainsi décidé de stopper ses liaisons ferroviaires, et la Suède mis à l'arrêt ses vols en provenance de l'Italie.

Soyons clairs, renforcer les frontières ne tuera pas le virus, cependant, cette solution de dimension "psychologique" semble très importante, car la population veut se sentir protéger. Sur ce, l'Etat doit agir et actionner ce plan et y mettre des moyens conséquents, juste pour montrer à l'opinion qu'il prend la situation au sérieux.

Le Maire de Menton plaide en ce sens.

Pour rappel, tout pays membre de l'UE a le droit de se cloîtrer de 30 jours et jusqu'à 6 mois en cas de menace sur son territoire.

 

Alexander Doyle pour WikiStrike

 

COVID-19: L'Italie cauchemarde, la France s'y prépare sans agir sur la frontière

Les dernières news

 

Le dernier bilan ce matin et en l'espace de trois jours fait  état de près de 200 personnes contaminées et de 5 morts

Quatre personnes sont décédées du coronavirus en Italie où onze villes sont placées sous quarantaine. En Chine, le nombre de décès quotidien repart à la hausse. En France, le ministre de la Santé a annoncé de nouvelles mesures pour faire face à une éventuelle propagation du virus.

70 hôpitaux supplémentaires mobilisés


Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé, ce dimanche soir, que 70 hôpitaux supplémentaires vont être "activés". 38 hôpitaux - essentiellement des CHU - étaient déjà prêts à accueillir d'éventuels malades. « J'ai décidé en accord avec le Premier ministre que 70 établissements siège d'un Samu seront activés pour augmenter nos capacités de réponse si c'était nécessaire », a indiqué Olivier Véran à l'issue d'une réunion d'urgence de ministres autour d'Edouard Philippe à Matignon. Chaque département va ainsi disposer d'au moins un centre hospitalier capable d'accueillir des malades du coronavirus.


Olivier Véran a aussi indiqué que la France va commander "en quantité" des masques de protection. Selon le Parisien, plusieurs dizaines millions de masques FFP2 vont être commandés. Notre pays va aussi renforcer ses "capacités de diagnostic" du Covid-19 en multipliant les moyens de dépistage.


Le ministre de la Santé a rappelé que la France avait déjà pris des mesures concrètes il y a quinze jours aux Contamines-Montjoie en Haute-Savoie lorsqu'un Britannique contaminé, qui rentrait d'un séjour à Singapour, avait infecté plusieurs personnes pendant un séjour au ski. Trois écoles avaient dû être fermées et une centaine de tests avaient été pratiqués.

À ce jour, en France, où un Chinois de 80 ans est mort, une seule personne reste hospitalisée suite au virus Covid-19.

 

Inquiétudes à la frontière avec l'Italie


Suite au décès de trois personnes en Italie, le maire de Menton (Alpes-Maritimes) demande la mise en place d'un plan sanitaire d'urgence contre le coronavirus avec un renforcement des contrôles sanitaires à la frontière en plus des contrôles d'identité. Jean-Claude Guibal va saisir la préfecture et l'Agence régionale de santé ce lundi. 

Le ministre de la Santé Olivier Véran indique qu'une fermeture de la frontière ne serait pas mise en œuvre : « Ça n'aurait pas de sens parce qu'un virus ne s'arrête pas aux frontières », a expliqué le ministre. 

La SNCF ou Air France n'ont pris aucune mesure particulière vis-à-vis des vols ou des trajets en provenance de l'Italie.


Italie : onze villes en quarantaine


En Italie, quatre patients sont morts du Covid-19. La quatrième victime, décédée ce lundi, est un homme de 84 ans. La victime décédée dimanche est une femme d'une trentaine d'années atteinte d'un cancer et qui avait contracté le virus. La seconde victime est une femme de 77 ans, le premier cas mortel était un retraité de 78 ans. Plus de 150 personnes sont contaminées.

Codogno, ville de 15 000 habitants à 60 km au sud de Milan, est le principal foyer d'infection. Le confinement se met en place depuis ce week-end. Des habitants se sont précipités pour faire des courses. Au total, onze villes sont placées en quarantaine. Tous les lieux publics y sont fermés à l'exception des pharmacies. Ni l'entrée, ni la sortie ne sont autorisées sauf dérogation particulière.

Des rayonnages vides dans un supermarché dans la région de Milan en Italie.Des rayonnages vides dans un supermarché dans la région de Milan en Italie. - Photo MaxPPP
Les écoles du Piémont, de Vénétie (région de Venise) et de Lombardie (région de Milan) sont fermées jusqu'au 1er mars. Le carnaval de Venise - qui devait se terminer mardi - s'est arrêté ce dimanche soir. Des manifestations sportives ont été annulées, des musées sont fermés. Toutefois, les bars et restaurants restent ouverts.


150 nouveaux décès en Chine


La Chine a annoncé ce lundi 150 nouveaux décès supplémentaires portant le bilan de l'épidémie à 2592 morts. 149 des 150 décès sont survenus dans la province de Hubei, le berceau du coronavirus. Ces chiffres marquent une nouvelle hausse du nombre de décès quotidiens. En 24 heures, 409 nouveaux cas de contamination ont été confirmés. La ville de Wuhan, berceau du coronavirus, a finalement renoncé à alléger les mesures de quarantaine en place depuis un mois, contrairement à ce qu'elle avait annoncé quelques heures plus tôt.

 

État d'urgence en Corée du Sud


La Corée du Sud a proclamé l'état d'urgence maximum ce dimanche. Le président sud-coréen Moon Jae-in a décidé de relever « au plus haut » le niveau d'alerte. Selon lui, l'épidémie de Covid-19 est « à un tournant décisif. Les prochains jours seront cruciaux ». La Corée du Sud fait état de 7 morts et 763 cas de contamination.

 

12 morts en Iran


Avec quatre nouveaux décès, l'Iran enregistre douze décès sur son sol. Le vrai bilan atteindrait les 50 morts.

 

Un premier mort en Afghanistan


Le gouvernement de l'Afghanistan annonce un premier cas de coronavirus.

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents