Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un épidémiologiste affirme lui aussi que le Covid-19 a très probablement été synthétisé en laboratoire

Publié par wikistrike.com sur 23 Février 2020, 17:03pm

Catégories : #Santé - psychologie, #Science - technologie - web - recherche

Un épidémiologiste affirme lui aussi que le Covid-19 a très probablement été synthétisé en laboratoire
Une fuite? Compte tenu des piètres antécédents de la Chine en matière de gestion de la sécurité des laboratoires, le virus s'est probablement échappé d'une installation, a déclaré le chercheur en santé publique Fang Chi-tai.
 
Les humains ont probablement synthétisé COVID-19, bien que d'autres études soient nécessaires pour en être certain, a déclaré hier Fang Chi-tai (方啟泰), chercheur en santé publique à l'Université nationale de Taiwan (NTU).
 
Fang a fait cette déclaration lors d'un séminaire d'éducation sur la prévention des maladies tenu à l'Université nationale de Taïwan par la Taiwan Public Health Association.
 
L'association a invité plusieurs professeurs et chercheurs en santé publique à faire des présentations, qui ont été diffusées en direct via Facebook.
 
Lors de sa présentation, Fang a abordé de nombreuses hypothèses avancées par des chercheurs étrangers, notamment la possibilité que le virus ait fuité de l'Institut de virologie de Wuhan.
 
Il a entendu parler de nombreux chercheurs basés aux États-Unis et en Europe qui affirment que le virus était inextricablement lié à l'institut, a déclaré Fang, ajoutant que cette affirmation était hautement possible car le laboratoire de niveau de biosécurité 4 de l'établissement abrite des échantillons de SRAS, d'Ebola et d'autres virus mortels.
 
Compte tenu des piètres antécédents de la Chine en matière de gestion de la sécurité des laboratoires et de la gestion des laboratoires en général, il est très probable qu'un virus se soit échappé de l'installation, a-t-il déclaré.
 
Les analyses de COVID-19 ont montré qu'il présente une similitude génétique de 96% avec un virus RaTG13 de l'institut, a-t-il déclaré.
 
Bien que les virus doivent être au moins similaires à 99% pour les appeler «les mêmes», ce sont précisément les différences observées qui ont conduit les chercheurs à spéculer quand au fait que COVID-19 a été fabriqué en modifiant la souche RaTG13, a-t-il déclaré.
 
Une équipe de recherche française qui a examiné la séquence génétique du COVID-19 a découvert qu'il contient quatre acides aminés de plus que les autres coronavirus, a-t-il déclaré, ajoutant que cela facilite sa transmission.
 
Les résultats ont conduit certains membres de la communauté des chercheurs à se demander si les scientifiques chinois avaient l'intention de développer un virus plus difficile à contenir que le SRAS, a-t-il déclaré. (ndt: n'est-ce pas ce qu'ils ont fait lors de cette expérience?)
 
Si telle était leur intention, ils semblaient avoir réussi, a ajouté Fang.
 
Les mutations de virus qui se produisent naturellement n'entraînent que de petits changements singuliers, a-t-il déclaré, ajoutant que l'on ne verrait normalement pas un virus naturellement muté prendre soudainement quatre acides aminés.
 
Bien qu'une telle mutation ne soit pas impossible, elle est hautement improbable, a-t-il déclaré.
 
Cependant, seul un examen administratif interne à l'institut pourrait exclure la fabrication du virus là-bas, a-t-il déclaré.
 
Une telle enquête nécessiterait l'accès aux dossiers du laboratoire, ce qui est peu probable à court terme, a-t-il ajouté.
 
La détermination de la source du coronavirus a des implications importantes pour l'épidémiologie, a déclaré Fang, ajoutant que si le virus ne se produit pas dans la nature, il est susceptible d'être entièrement éradiqué.
 
Cela est très différent des formes de grippe, qui ne peuvent pas être facilement éradiquées, car elles font partie de l'écosystème, a ajouté Fang.
 
Source: Taipei Times
 
Traduction: Fawkes News
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents