Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Covid-19 : Des compagnies aériennes ont gaspillé des milliers de litres de carburant pour faire voler des avions « fantômes ».

Publié par wikistrike.com sur 9 Mars 2020, 12:49pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie, #Economie, #Insolite - étrange et bêtise humaine

Covid-19 : Des compagnies aériennes ont gaspillé des milliers de litres de carburant pour faire voler des avions « fantômes ».

Selon l’Association internationale du transport aérien, citée par CNN, les compagnies aériennes pourraient perdre 113 milliards de dollars à cause de la crise liée au coronavirus. Et à en croire The Times et Business Insider, certaines tentent de réduire les frais, quitte à s’attirer les foudres des écologistes. Depuis le début de l’épidémie, des compagnies aériennes britanniques auraient décidé de faire voler des avions à vide afin de ne pas perdre leurs créneaux de vols.

Selon les lois européennes, elles doivent en effet effectuer 80% de leurs vols si elles ne veulent pas perdre ces créneaux. Business Insider pointe du doigt les "milliers de litres de carburants" qui ont été utilisés pour faire voler ces avions "fantômes". Il n’est pas précisé quelles lignes aériennes sont concernées ou si d’autres pays européens connaissent le même problème, alors que seuls les vols à destination et en provenance de Chine continentale et de Hong Kong ont été supprimés par les compagnies britanniques en raison du coronavirus.

 

"Un tel scénario n'est pas acceptable"


Mais cette situation fait grincer des dents au sommet de l’Etat. Le secrétaire britannique aux Transports, Grant Shapps, aurait ainsi écrit aux instances aériennes européennes afin d’assouplir cette règle des "80/20" voire de la suspendre provisoirement le temps de cette crise, histoire de réduire les impacts économique et environnemental. "Je suis particulièrement préoccupé par le fait que, pour satisfaire à la règle des 80/20, les compagnies aériennes peuvent être obligées de faire voler des avions à des taux de remplissage très bas, voire vides, afin de conserver leurs créneaux horaires", aurait-il expliqué. Avant d’ajouter : "Un tel scénario n'est pas acceptable. Il n'est pas dans l'intérêt de l'industrie, des passagers ou de l'environnement et doit être évité". Sa demande serait pour l’instant restée sans réponse.

 

Lu ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents