Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les bioplastiques sont tout aussi toxiques que les plastiques traditionnels

Publié par wikistrike.com sur 29 Octobre 2020, 13:44pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

90 % des produits analysés contenaient entre 1 000 et 20 000 produits chimiques différents

 

Les bioplastiques sont tout aussi toxiques que les plastiques traditionnels

Si les bioplastiques constituent une alternative plus sûre pour l’environnement, de nouvelles recherches menées par des scientifiques norvégiens suggèrent que ceux-ci sont aussi nocifs que les plastiques traditionnels pour la santé humaine et contiennent des centaines, voire des milliers de produits chimiques différents.

43 PRODUITS À BASE DE BIOPLASTIQUES PASSÉS AU CRIBLE

Principalement fabriqués à partir de matériaux recyclés ou de cellule végétale, les bioplastiques sont généralement compostables ou biodégradables. Alors que de nombreuses études avaient montré que les plastiques traditionnels renfermaient des substances chimiques nocives susceptibles d’être ingérées, notamment des perturbateurs endocriniens comme le bisphénol A (BPA), cette récente étude publiée dans la revue Environment International révèle qu’environ 75 % d’entre eux contiennent des produits chimiques toxiques.

« Les plastiques contiennent un mélange complexe de produits chimiques connus et inconnus, dont certains peuvent se révéler toxiques », écrivent les chercheurs de l’université norvégienne des sciences et technologies. « Bien que les bioplastiques et les matériaux à base de plantes soient commercialisés comme une alternative durable aux plastiques conventionnels, on sait peu de choses sur les produits chimiques qu’ils contiennent et sur la sécurité de ces composés. »

Ces nouveaux travaux se sont concentrés sur 43 produits courants à base de bioplastiques, incluant couverts jetables, papier d’emballage pour le chocolat, bouteilles et bouchons. Au cours de leurs analyses, les chercheurs ont extrait et testé les matériaux afin de déterminer leur composition chimique, et il s’est révélé que 90 % des bioplastiques contenaient plus de 1 000 produits chimiques différents, voire jusqu’à 20 000 dans certains cas. Avec des substances nocives pouvant se révéler directement toxiques pour les cellules du corps humain ou perturber l’équilibre hormonal.

 

« TROIS DE CES PRODUITS EN PLASTIQUE SUR QUATRE CONTIENNENT DES SUBSTANCES QUE NOUS SAVONS DANGEREUSES DANS DES CONDITIONS DE LABORATOIRE »

« Trois de ces produits en plastique sur quatre contiennent des substances que nous savons dangereuses dans des conditions de laboratoire, et qui s’avèrent être les mêmes que pour le plastique conventionnel », souligne le professeur Martin Wagner, auteur principal de l’étude. Tandis que la chercheuse Lisa Zimmermann, ayant également participé aux travaux, rappelle que « les produits à base de cellulose et d’amidon sont ceux qui renferment le plus de produits chimiques », et se sont également trouvés être « à l’origine des réactions toxiques les plus fortes » lors des expériences réalisées.

Selon l’équipe, il est presque impossible de suivre tous les effets potentiellement nocifs d’un si grand nombre de matériaux différents. Sachant que même des produits très similaires possèdent une composition unique. Les scientifiques évoquant le cas d’un sac en plastique fait de bio-polyéthylène pouvant contenir des substances complètement différentes de celles d’un bouchon de bouteille de vin fait du même matériau. « Faire des déclarations générales sur certains matériaux devient quasiment impossible », note Wagner.

 

À l’heure actuelle, on ignore encore dans quelle mesure les substances contenues dans le plastique sont transférables, ni quelles peuvent être les conséquences précises de leur ingestion sur la santé humaine. Avec autant de facteurs à prendre en compte, l’équipe estime que des recherches supplémentaires seront nécessaires afin de déterminer si les bioplastiques sont réellement de meilleures alternatives aux plastiques conventionnels.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents