Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Quatre nouveau-nés sont décédés en Australie après avoir été privés de chirurgie cardiovasculaire en raison des restrictions de voyage du COVID

Publié par wikistrike.com sur 24 Octobre 2020, 09:54am

Catégories : #Santé - psychologie

Quatre nouveau-nés sont décédés en Australie après avoir été privés de chirurgie cardiovasculaire en raison des restrictions de voyage du COVID

Quatre nouveau-nés à Adélaïde, en Australie, sont morts après s’être vu refuser une opération chirurgicale cardiaque qui aurait pu leur sauver la vie, en raison des restrictions de voyage imposées pour lutter contre le coronavirus.

Adélaïde est la seule capitale de l’Australie continentale qui ne propose pas de chirurgie cardiaque pédiatrique, c’est pourquoi une centaine de bébés par an doivent être envoyés dans d’autres États pour y être soignés.

Cependant, en raison des restrictions imposées par le gouvernement australien en matière de confinement contre le COVID-19, les transferts vers Melbourne ont cessé et les bébés doivent faire un plus long voyage vers Sydney à la place.

« Le professeur John Svigos, obstétricien, a déclaré que quatre bébés morts à Adélaïde au cours du mois dernier n’avaient pas pu être transférés et auraient « presque certainement » bénéficié d’une intervention chirurgicale sur place », rapporte 9 News.

Lors d’une conférence de presse tenue mercredile premier ministre de Victoria, Daniel Andrews, a détourné les responsabilités de la mort des nouveau-nés. Il a déclaré que les autorités sanitaires de son gouvernement lui avaient dit qu’elles n’avaient pas empêché le transport des enfants à Melbourne.

« Je ne pense pas que ce soit une question de restrictions », a-t-il déclaré, affirmant « qu’il y avait un choix à faire, non pas de notre côté, mais de l’autre côté, pour qu’ils ne soient pas envoyés ».

L’hôpital des femmes et des enfants d’Adélaïde a déclaré dans un communiqué que ses services de chirurgie cardiaque pédiatrique sont actuellement en cours de révision, et a promis que « les enfants sud- australiens auront toujours accès aux services de santé dont ils ont besoin ».

La mort des quatre nouveau-nés a suscité l’indignation dans toute l’Australie

Lors d’une projection à l’antenne, l’animateur de Sky News Australia, Paul Murray, a dénoncé les « échecs du gouvernement d’Australie du Sud » et « l’incompétence du gouvernement de l’État de Victoria », et a déclaré qu’il était « scandaleux » qu’un pays développé comme l’Australie soit incapable de sauver la vie des enfants.

De nombreux experts sanitaires ont averti que l’impact des mesures de verrouillage des coronavirus a un effet dévastateur sur la santé, avec des morts innombrables dues à des maladies graves qui ne sont pas traitées.

Le mois dernier, le ministre allemand de la coopération économique et du développement, Gerd Muller, a averti que les mesures de confinement dans le monde entier finiront par tuer plus de personnes que le coronavirus lui-même.

« Nous nous attendons à 400 000 décès supplémentaires dus au paludisme et au VIH cette année sur le seul continent africain », a déclaré M. Muller, ajoutant « qu’un demi-million de plus mourront de la tuberculose ».

Les commentaires de M. Muller sont arrivés des mois après qu’une étude qui a fuité du ministère allemand de l’intérieur a révélé que l’impact de la fermeture du pays pourrait finir par tuer plus de gens que le coronavirus, car les victimes d’autres maladies graves ne reçoivent pas de traitement.

Une autre étude a révélé que les mesures de confinement « détruiront au moins sept fois plus d’années de vie humaine » qu’elles n’en sauveront.

Le professeur Richard Sullivan a également averti qu’il y aura plus de décès par cancer au Royaume-Uni que le nombre total de décès par coronavirus en raison de la restriction de l’accès aux dépistages et aux traitements résultant du confinement.

Ses commentaires ont été repris par Peter Nilsson, professeur suédois de médecine interne et d’épidémiologie à l’université de Lund, qui a déclaré : « Il est tellement important de comprendre que les décès dus au COVID-19 seront bien moins nombreux que les décès causés par le confinement de la société lorsque l’économie sera anéantie ».

Selon le professeur Karol Sikora, un oncologue consultant du NHS, il pourrait y avoir 50 000 décès supplémentaires dus au cancer en raison de la suspension des dépistages de routine pendant le confinement au Royaume-Uni.

Les experts ont également averti que le confinement entraînera 1,4 million de décès dans le monde en raison d’infections tuberculeuses non traitées.

Comme cela a déjà été souligné, un consortium d’analystes de données en Afrique du Sud a découvert que les conséquences économiques du confinement du pays entraîneront 29 fois plus de décès que le coronavirus lui-même.

source : https://www.aubedigitale.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents