Le Forum économique mondial (FEM) vient de publier (octobre 2020) un livre blanc intitulé "Réinitialiser le futur du monde du travail - dans un Monde Post-Covid".

Ce document de 31 pages se lit comme un schéma directeur sur la manière "d'exécuter" - parce que ce serait une exécution (ou une mise en œuvre) - « Covid-19 - The Great Reset » (juillet 2020) par Klaus Schwab, fondateur et PDG du FEM (depuis sa fondation en 1974) et son associé Thierry Malleret.

Ils appellent "Réinitialiser le futur" un Livre Blanc, ce qui signifie que ce n'est pas tout à fait une version définitive. Il s'agit d'une sorte d'ébauche, un ballon d'essai, pour mesurer les réactions des gens. Il se lit en effet comme le conte d'un exécuteur. Beaucoup de gens ne le liront probablement pas - ils n'ont pas conscience de son existence. S'ils le faisaient, ils prendraient les armes et combattraient ce tout dernier projet totalitaire, offert au monde par le FME.

Il promet un avenir effrayant à plus de 80 % de la population (survivante). Le roman "1984" de George Orwell se lit comme une fantaisie bénigne par rapport à ce que le FME a en tête pour l'humanité.

Le délai est de dix ans. D'ici 2030, l'agenda 2021-2030 des Nations Unies devrait être mis en œuvre.
Mesures prévues pour les entreprises en réponse au COVID-19 :
  • Une accélération des processus de travail numérisés, conduisant à ce que 84% de tous les processus de travail soient numériques, ou virtuels / en vidéo-conférences.
  • 83 % des personnes devront travailler à distance - c'est-à-dire plus d'interaction entre collègues - distanciation sociale absolue, séparation de l'humanité du contact humain.
  • Environ 50 % de toutes les tâches sont prévues pour être automatisées - en d'autres termes, l'apport humain sera considérablement réduit, même en travaillant à distance.
  • Accélérer la numérisation de la formation et de la reconversion (par exemple, les fournisseurs de technologies éducatives) - 42 % de la formation ou de la reconversion seront numérisés, en d'autres termes, aucun contact humain - tout se fera par ordinateur, par l'intelligence artificielle (IA) et par des algorithmes.
  • Accélérer la mise en œuvre des programmes de perfectionnement / reconversion - 35 % des compétences sont prévues pour être "remaniées" - c'est-à-dire qu'une partie des compétences existantes sont prévues pour être abandonnées - déclarées caduques.
  • Accélérer les transformations organisationnelles en cours (par exemple la restructuration) - 34 % des structures organisationnelles actuelles devraient être "restructurées" - ou, en d'autres termes, les structures organisationnelles existantes seront déclarées obsolètes - pour faire place à de nouveaux ensembles de cadres organisationnels, des structures numériques qui puissent permettre un contrôle maximal de toutes les activités.
  • Réaffecter temporairement les travailleurs à différentes tâches - cela devrait toucher 30 % de la main-d'œuvre. Cela signifie également des échelles de rémunération complètement différentes - très probablement des salaires non viables, ce qui ferait du "salaire de base universel" ou du "revenu de base" également prévu - un salaire qui permet à peine de survivre, de faire face aux besoins évidents. - Mais cela vous rendrait totalement dépendant du système - un système numérique, sur lequel vous n'avez aucun contrôle.
  • Réduire temporairement la main-d'œuvre - cette mesure devrait toucher 28 % de la population. Il s'agit d'un chiffre de chômage supplémentaire déguisé, car le "temporaire" ne reviendra jamais à plein temps.
  • Réduire définitivement la main-d'œuvre : 13 % de la main-d'œuvre est réduite de façon permanente.
  • Augmentation temporaire de la main-d'œuvre : 5 % - il n'y a aucune référence au type de main-d'œuvre - probablement une main-d'œuvre non qualifiée qui, tôt ou tard, sera également remplacée par l'automatisation, par l'IA et la robotisation du lieu du travail.
  • Aucune mesure spécifique mise en œuvre : 4 % - cela signifie-t-il qu'à peine 4 % des gens resteront épargnés ? De l'algorithme aux nouveaux lieux de travail orientés vers l'IA ? - Aussi petit et insignifiant que soit ce chiffre, cela ressemble à un "vœu pieux", qui ne se réalisera jamais.
  • Augmentation permanente de la main-d'œuvre : 1 % seulement est prévu comme "augmentation permanente de la main-d'œuvre". Cela n'est bien sûr même pas de l'ordre du cosmétique. Il s'agit d'une plaisanterie.
C'est ce qui est mis en avant, à savoir le processus concret de mise en œuvre du Grand Reset.

Le Grande Reset prévoit également, un système de crédit, par lequel toutes les dettes personnelles seraient "effacées" - contre la remise de tous les biens personnels à un organe ou une agence administrative - qui pourrait éventuellement être le FMI.

Ainsi, vous ne posséderiez rien - et vous seriez heureux. Car tous vos besoins seront couverts.

 
 

Commentaire : La vidéo originale, hébergée par Facebook, se trouve sur cette page du site du FME.
 

De plus, il ne devrait pas vous venir à l'esprit d'être en désaccord avec le système, car - à ce jour, chacun d'entre vous a été vacciné contre le covid et a reçu une nanopuce - de sorte qu'avec la 5G et bientôt la 6G, votre esprit peut être lu et influencé.

S'il vous plait, n'appelez pas cela une théorie du complot. Il s'agit d'un livre blanc, un "rapport qui fait autorité" du FME.

La DARPA - 
Defense Advanced Research Projects Agency, fait partie du Pentagone - et a développé la technologie il y a des années. Ce n'est qu'une question de temps pour la mettre en œuvre. Et elle sera mise en œuvre si nous, le peuple, ne protestons pas - la désobéissance civile massive est de rigueur - et ce, le plus tôt sera le mieux.

Plus nous attendrons pour agir, plus nous serons comme des somnambules dans cette catastrophe humaine absolue.

*

Les relations sociales et humaines se voient éviscérées.

Cela présente plusieurs avantages pour cette nouvelle approche "totalitaire" du FME à l'égard de l'humanité - pour contrôler l'humanité.

- "Nous, le peuple", ne pouvons pas nous rebeller, nous n'avons plus de cohésion entre nous.

- "Nous, le peuple", seront joués les uns contre les autres - et il existe un contrôle numérique absolu sur l'humanité - exécuté par une petite super-élite.

- Nous n'avons pas accès à ce contrôle numérique - il est bien au-delà de notre portée. L'idée est que nous allons progressivement grandir avec - ceux d'entre nous qui pourraient survivre. D'ici une génération environ, il devrait devenir la nouvelle norme.

"L'angle de survie" est un aspect qui n'est mentionné directement ni dans le Grand Reset, ni dans le "Guide de mise en œuvre" - c'est-à-dire dans le Livre blanc "Réinitialiser le futur du monde du travail dans un Monde Post-Covid".

Bill Gates, les Rockefeller, Kissinger et autres, n'ont jamais caché leur ferme conviction que le monde est surpeuplé et que le nombre de personnes doit être littéralement réduit. Nous avons affaire à des eugénistes.

Une méthode parfaite pour réduire la population mondiale, ce sont les programmes de vaccination initiés par Bill Gates et soutenus par l'OMS. Des scandales liés à de tels programmes de vaccination désastreux entraînant la mort d'enfants ont été enregistrés en Inde (dans les années 1990), au Kenya (2014 et après) et dans d'autres parties du monde.

Voir également un TedTalk très révélateur de Bill Gates de février 2010, "
Innover vers le zéro carbone", à peu près au moment où le "Rapport Rockefeller 2010" a été publié - le même rapport qui nous a donné jusqu'à présent, le "Scénario des étapes de confinement" - que nous vivons maintenant. À peine le monde a-t-il protesté, que le monde entier - 193 pays membres des Nations unies - a été coopté ou contraint de suivre cette abjecte violation des droits de l'homme à l'échelle mondiale.

Ce que les deux rapports, "Le Grand Reset" et le "Réinitialiser le futur du monde du travail", omettent de mentionner, c'est qui va faire appliquer ces nouvelles règles draconiennes ? - Il s'agit soi-disant des mêmes forces qui sont maintenant formées pour la guerre urbaine et la répression des émeutes et des troubles sociaux - ce sont la police et l'armée.

Une partie de notre Organisation populaire de désobéissance civile se concentrera sur la manière de parler, d'éduquer et d'informer la police et l'armée de ce à quoi elles serviront pour cette petite élite, et sur le fait qu'en fin de compte, ce sont aussi des êtres humains, comme nous tous, et qu'elles ont donc intérêt à se tenir debout pour défendre le peuple, l'humanité. Il faut faire la même chose pour les enseignants et le personnel médical - l'information, la vérité sans entrave.

C'est là que réside le défi. Si nous réussissons, le jeu est terminé. Mais la route est longue.

La désinformation médiatique est brutale et puissante et difficile à contredire pour "nous", sans un budget important pour la contre-propagande, et en tant que groupe de personnes, qui est de plus en plus divisé par les médias eux-mêmes. Le port obligatoire du masque et la distanciation sociale - a déjà fait de nous des ennemis de ce que nous étions, des collègues, des amis, même au sein des familles.

Ce même diktat a réussi à créer des clivages, des divisions et des discordes au sein de nos sociétés.

Ne pas avoir peur - mais mettre en pièces le "Resetting the Future of Work Agenda" et le "The Great Reset" - avec une alternative humaine qui supprimerait des organisations comme le FME, et des agences cooptées des Nations Unies, comme l'OMS, l'UNICEF, l'OMC, la Banque Mondiale, le FMI - et peut-être même l'ensemble du système des Nations Unies. Les dirigeants politiques et d'entreprises qui sont à l'origine de ce projet doivent être exposés. Les principes fondamentaux du droit international, y compris ceux de Nuremberg, doivent être appliqués.
A propos de l'auteur

Peter Koenig est économiste et analyste géopolitique. Il est également spécialiste des ressources en eau et de l'environnement. Il a travaillé pendant plus de 30 ans à la Banque Mondiale et à l'Organisation Mondiale de la Santé dans le monde entier dans les domaines de l'environnement et de l'eau. Il donne des conférences dans des universités aux États-Unis, en Europe et en Amérique du Sud. Il écrit régulièrement pour des revues en ligne telles que Global Research, ICH, New Eastern Outlook (NEO) et bien d'autres encore. Il est l'auteur de 
Implosion - An Economic Thriller about War, Environmental Destruction and Corporate Greed, une fiction basée sur des faits et sur 30 ans d'expérience de la Banque Mondiale dans le monde entier. Il est également co-auteur de The World Order and Revolution ! - Essais de la Résistance. Il est associé de recherche au Centre de recherche sur la mondialisation à Montréal (CRG).
Source : Peter Koenig, Global Research - Traduction Sott.net

Le site du Le Forum économique mondial : https://www.weforum.org/