Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La belle décennie: + 439% pour les milliardaires français

Publié par wikistrike.com sur 29 Décembre 2020, 10:29am

Catégories : #Economie

La belle décennie: + 439% pour les milliardaires français

Après les Chinois, les milliardaires français ont connu la décennie la plus lucrative parmi les plus riches du monde: entre 2009 et mi-2020, leur fortune a augmenté de 439%, à 443 milliards de dollars au total, selon un rapport.

Tandis que la pandémie semble marquer le début d’une décennie de dégringolade économique, celle qui s’achève a pourtant laissé les milliardaires bien plus fortunés qu’ils ne l’étaient. D’après un rapport UBS/PwC, la fortune des milliardaires français a bondi de 439% entre 2009 et 2020.

Ce chiffre est toutefois largement dépassé par celui de la Chine, où les milliardaires ont vu leurs fortunes s’élever de 1.146%. Aux États-Unis, première économie mondiale, la hausse est plus modeste à 170%.

L’homme le plus riche d’Europe, le patron de LVMH Bernard Arnault, se trouve ainsi à la quatrième place des personnes les plus riches du monde, derrière Jeff Bezos, Elon Musk et Bill Gates. Sa fortune est estimée à 109 milliards de dollars, selon l’indice Bloomberg des milliardaires.

L’héritière de L’Oréal, Françoise Bettencourt Meyers, conserve le statut de femme la plus riche de la planète.

«En France, la crise des coronavirus a poussé les ultra-riches à se réveiller à la nécessité d’en faire plus, même dans un pays où la philanthropie à l’américaine est généralement considérée comme le travail de l’État», écrit Bloomberg.

LVMH et Tiffany s’acheminent finalement vers un mariage

Fin octobre, le joaillier américain Tiffany, pour sauver son mariage avec le géant mondial du luxe LVMH soudainement compromis à la fin de l’été, a accepté de baisser son prix.

Le prix de l’offre d’achat est ramené à 131,50 dollars par action, précisent les deux sociétés dans un communiqué, contre 135 dollars par action prévus initialement. À ce prix, LVMH bénéficie d’une remise de 425 millions de dollars, soit environ 3% du prix d’achat initial de quelque 16 milliards de dollars (13,5 milliards d’euros).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents