Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

8 jeunes femmes européennes sur 10 évitent certains lieux publics par crainte d’une agression

Publié par wikistrike.com sur 22 Février 2021, 16:09pm

Catégories : #Social - Société

8 jeunes femmes européennes sur 10 évitent certains lieux publics par crainte d’une agression

Un rapport de l’Agence européenne des droits fondamentaux (FRA) montre que 83% des jeunes femmes évitent certains lieux publics par crainte pour leur sécurité.

 

Un enjeu pour l’égalité femmes-hommes

Se promener seules le soir dans certains quartiers, emprunter une rue déserte ou entrer dans une rame de métro uniquement peuplée d’hommes est source de peur pour une écrasante majorité de jeunes femmes vivant en Europe. C’est ce que montre un rapport édifiant mené par l’Agence européenne des droits fondamentaux (FRA) basée à Vienne, en Autriche.

 

La FRA a interrogé 35 000 personnes résidant dans l’Union européenne, au Royaume-Uni et en Macédoine du Nord sur leur perception de la criminalité, de la sécurité et des droits des victimes. Résultat, "par peur d’être agressées physiquement ou sexuellement, ou d’être harcelées (...), 83% des femmes âgées entre 16 et 29 ans évitent soit de se retrouver seules dans certains endroits, soit de se rendre dans certaines rues ou quartiers, soit de se retrouver isolées avec une autre personne", détaille l’étude.

 

Pour Sami Nevala, auteur du rapport, le fait que les femmes évitent certains lieux par crainte d’être agressées est "une question importante en termes d’égalité, car elle montre qu’elles ne peuvent pas utiliser les espaces publics de la même manière que les hommes". À titre de comparaison, 58% des hommes de la même tranche d’âge disent ressentir de la peur dans certains lieux publics.

 

Les personnes handicapées, cibles des voleurs

Le rapport de la FRA montre aussi la banalité des vols dans les pays de l’Union européenne : une personne sur 10 (8%) a été victime d’un cambriolage ou d’une escroquerie à la carte bancaire au cours des cinq dernières années.

 

Les jeunes et les personnes ayant un niveau de scolarité élevé semblent être les cibles privilégiées des escrocs, tout comme les personnes en mauvaise santé ou en situation de handicap. 14% de ces dernières ont ainsi été victimes de fraude bancaire, contre 6% du reste de la population.

 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents