Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Machines à voter pour la Présidentielle 2022: quels sont les risques liés au piratage?

Publié par wikistrike.com sur 19 Février 2021, 11:41am

Catégories : #Politique intérieure

Machines à voter pour la Présidentielle 2022: quels sont les risques liés au piratage?

Dans quelle main traîne le Bureau Veritas;  le contrôleur général, ami de la droite ? Telle est la question.a

L’épidémie de Covid 19 va durer encore des mois, probablement jusqu’à l'élection présidentielle de 2022, voire au-delà. Pour éviter les contaminations pendant ces élections, le débat sur l’utilisation de machines à voter est à nouveau d'actualité. Mardi 16 février, le gouvernement a présenté un projet de loi pour organiser un vote par anticipation effectué sur une machine à voter, “dont les suffrages sont dépouillés en même temps que les autres bureaux de la commune, afin d’éviter les risques de fraude ou d’influence sur le vote des autres électeurs”. Cependant, ce modèle soulève des préoccupations à cause des risques de cyberattaque.

Pour accroître la sécurité du vote électronique anticipé, les machines auront aussi leur bureau de vote

Selon le projet de loi  “La machine à voter est conservée de manière sécurisée par le maire, ou par le chef de poste consulaire, et ne peut pas être manipulée hors des périodes de vote et de dépouillement.”  Dans chaque bureau, les opérations de vote seront placées sous le contrôle d’un bureau de vote électronique qui établit la liste des électeurs admis à voter et veille à la régularité et à la sincérité du scrutin, qui se fera à une date prévue par décret pris au plus tard le vendredi précédant le scrutin.

Des machines à voter au centre des polémiques dans les élections américaines

En Inde, les machines à voter utilisées en 2009 ont été remplacées par une application mobile basée sur la blockchain en 2020. Des hackers avaient essayé de montrer la vulnérabilité de ces machines, en prouvant qu’ils peuvent même transformer la machine à voter en “jukebox”. Aux Etats Unis, ces risques n’ont pas empêché le déploiement de machines à voter pour les élections présidentielles de 2020, car, comme l’affirmait l’Association nationale des secrétaires d’État (ANSE), ces machines ne sont pas facilement piratables parce qu’elles “ne sont jamais reliées à internet”. 
Les machines à voter américaines, appelées “Dominion Voting Systems”, ont été accusées, mais des chercheurs en sécurité informatique ont publié une tribune collective  affirmant qu’il n’a pas été possible de modifier des millions de votes en utilisant des failles dans les machines à voter. Même s'il n'existe aucun mécanisme réaliste pour sécuriser entièrement les systèmes informatiques de vote, ces vulnérabilités techniques ne seraient pas capables d'altérer les résultats électoraux. Cela dit, ajoutent-ils, “il est impératif que les États-Unis continuent de travailler pour renforcer la sécurité des élections contre des adversaires sophistiqués. Au minimum, tous les États devraient utiliser les pratiques et mécanismes de sécurité électorale recommandés par les experts pour accroître l'assurance des résultats des élections, tels que les audits de limitation des risques post-électoraux.”

Des élections présidentielles en présentiel même pour les personnes positives au Covid

Pour éviter tout type de vulnérabilité, en Espagne, 5,6 millions de Catalans ont été appelés aux urnes le dimanche 14 février, même les 14 000 personnes contaminées par le Coronavirus et les 80 000 cas contacts… Contrairement aux élections du premier tour des municipales 2020 en France, des mesures spéciales ont été prises en Espagne: une aération renforcée, et surtout un créneau spécial pour les positifs au Covid.
Ainsi, les malades n’ont pas été exclus de leur droit de vote, avec ce créneau dédié juste avant la fermeture des bureaux. Les assesseurs étaient munis d’un équipement de protection spécial. Plusieurs d’entre eux se sont photographiés avec leur tenue de protection pour immortaliser  ce moment historique et le partager sur les réseaux sociaux. Une formation pour utiliser cet équipement de protection était prévue, cependant, certains se plaignent d’avoir dû chercher sur un tuto youtube pour apprendre la  bonne manière de s’en servir et de l’enlever pour minimiser les risques de contamination. 

Un projet de loi à suivre

La discussion en séance publique au sujet du vote électronique est prévue aujourd’hui jeudi 18 février 2021. Reste à voir quels sénateurs et députés défendront ou s'opposeront à cette proposition. Selon Ouest France,  même si cet amendement est déposé par le gouvernement, la majorité appartient à la droite au sein de la Haute Assemblée.

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents