Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'incendie des serveurs OVH fait partir en fumée une partie du Web français

Publié par wikistrike.com sur 10 Mars 2021, 12:51pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

L'incendie des serveurs OVH fait partir en fumée une partie du Web français
L'incendie des serveurs OVH fait partir en fumée une partie du Web français
Un incendie s’est déclaré cette nuit sur l’un des sites de la société OVH, à Strasbourg. Une partie du data center serait complètement détruite.
 

L'important incendie survenu au cours de la nuit dans un bâtiment strasbourgeois d'OVH, spécialisé dans les serveurs informatiques, pourrait avoir des conséquences durables. Ce 10 mars, des milliers de sites, mais également des applications d'entreprises, tous hébergés chez OVH, en font les frais.

Sur Twitter, des centaines de villes, clubs sportifs, médias ou encore maisons d'édition déclarent voir leurs sites Web respectifs temporairement indisponibles. Et pour cause: sur l'ensemble de ses data centers, OVH héberge près de deux tiers du Web français.

Des centaines de sites

Parmi les sites actuellement inaccessibles, ceux des villes de Vichy, de Cherbourg, d'Arras ou de Saint-Ouen, mais aussi de médias, dont Le Nouveau détective, le kiosque de So Press, qui permet d'accéder aux différents magazines du groupe, ou encore Front populaire, le média souverainiste lancé par Michel Onfray.

Des clubs sportifs, dont l'ASM Rugby, l’US Créteil Handball ou encore l’AS Saint-Priest, un club de football amateur, indiquent eux aussi être touchés. Le tout sans compter CityScoot, une application de scooters électriques en libre-service. Sur Twitter, François Asselineau, le leader de l'UPR, indique que le site de son parti est, lui aussi, temporairement indisponible.

La plateforme gouvernementale de données publiques data.gouv.fr, sur laquelle s'appuie Covid Tracker, un outil de suivi de l'épidémie de Covid-19, a été rendue indisponible quelques heures durant, avant un retour à la normale en milieu de matinée.

OVH invite ses utilisateurs à recourir à un plan de reprise d'activité, pour accélérer la remise en ligne de leurs sites et, surtout, remettre la main sur leurs données. Mais, pour les moins prévoyants, les données disparues dans l'incendie pourraient être définitivement perdues.

La préfecture a indiqué qu'aucune victime n'avait été recensée dans l'incendie. Une information confirmée par le fondateur et DG de l'entreprise Octave Klaba sur Twitter.

En 2017 déjà, le même data center avait subi une large panne d'alimentation, aux répercussions considérables pour des milliers de sites français. L'entreprise s'était alors engagée à indemniser les victimes de la panne. L'incendie survient alors qu'OVH avait annoncé, ce 9 mars, la préparation de son introduction en Bourse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents