Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La tromperie de l'étude JAMA sur l'ivermectine des participants à l'étude est confirmée publiquement

Publié par wikistrike.com sur 25 Mars 2021, 18:16pm

Catégories : #Santé - psychologie

La tromperie de l'étude JAMA sur l'ivermectine des participants à l'étude est confirmée publiquement

Un article de Peter Yim PhD le 24 mars 2021 par le site TrialSiteNews.com rapporte la tromperie de l’étude Jama sur l’ivermectine.  Cela vient s’ajouter à la fraude scientifique révélée par FranceSoir impliquant Dominique Costagliola de l’Inserm qui aurait influencé la méta analyse du Dr Hill.  Rappelons que cette méta-analyse a été citée dans la décision de l’EMA (Agence Européenne du Médicament) de ne pas recommander cette molécule.

Le Journal of the American Medical Association ( JAMA ) a publié «Effet de l'ivermectine sur le temps de résolution des symptômes chez les adultes atteints de COVID-19 léger» le 4 mars 2021. Le site TrialSiteNews a révélé que les participants à l'étude ont été informés que le médicament à l'étude était « Molécule D11AX22 »au lieu de« ivermectine ». Comme l'a expliqué Eduardo López-Medina lors d'une conversation téléphonique, l'utilisation de la «molécule D11AX22» au lieu de «l'ivermectine» était nécessaire pour améliorer le recrutement des volontaires pour l'étude. Les patients étaient susceptibles de connaître l'ivermectine et le faible risque d'événements indésirables. En tant que tels, ils n'ont peut-être pas vu la nécessité de participer à l'étude.

López-Medina l'a confirmé publiquement dans un commentaire à  JAMA  le 23 mars 2021:

«En ce qui concerne la question de savoir si le formulaire de consentement éclairé (ICF) utilise« D11AX22 Molecule »pour désigner l'ivermectine, la réponse est oui.»

L'attention se tourne maintenant carrément vers JAMA. Le fait de savoir que la publication de cet article légitime fermement l'utilisation de la tromperie dans le recrutement de volontaires pour les essais cliniques.

Après la fraude du Lancet en mai 2020, du NEJM (New England Journal of Medecine) en juin 2020, c'est au tour du JAMA d'être épinglé pour une nouvelle fraude à la science. 

 

 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents