Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La plus ancienne carte d’Europe gravée dans une dalle de pierre redécouverte en France

Publié par wikistrike.com sur 11 Avril 2021, 07:48am

Catégories : #Les anciennes écritures, #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

La plus ancienne carte d’Europe gravée dans une dalle de pierre redécouverte en France

Les marques ne sont pas familières : des contours sculptés qui laissent seulement deviner un paysage perdu depuis longtemps. Pourtant, une grande et mystérieuse dalle de pierre récemment redécouverte en France pourrait bien être la plus ancienne carte connue en Europe.

Image d’entête : vue générale de la dalle de Saint-Bélec. (D. Gliksman/ Inrap)

Dans une nouvelle étude, des chercheurs ont réexaminé la dalle de Saint-Bélec, une plaque de pierre sculptée de manière complexe et partiellement brisée, découverte pour la première fois en 1900, avant d’être mise de côté dans un château et largement oubliée pendant plus de 100 ans.

Ce n’est qu’aujourd’hui que des archéologues réexaminent la dalle et découvrent son importance, à savoir qu’elle pourrait en fait représenter la plus ancienne représentation cartographique des terres connues en Europe.

Selon le premier auteur de l’étude, Clément Nicolas, de l’université de Bournemouth, au Royaume-Uni

C’est probablement la plus ancienne carte d’un territoire qui ait été identifiée.

Il existe plusieurs cartes de ce type gravées dans la pierre à travers le monde. En général, elles ne sont que des interprétations. Mais c’est la première fois qu’une carte représente une zone à une échelle spécifique.

La façon dont la dalle de Saint-Bélec est parvenue jusqu’à nous n’est pas entièrement comprise, mais le voyage fut sans doute insolite.

Plus récemment, la pierre a été trouvée en 1900 par le préhistorien français Paul du Chatellier, qui a exhumé la dalle gravée d’un ancien tumulus dans la ville de Leuhan, en Bretagne, dans le nord-ouest de la France.

P. du Chatellier, cliché de la dalle gravée de Saint-Bélec (Leuhan, Finistère), au début du xxe siècle. (Archives départementales du Finistère, Quimper)

dalle de Saint-Bélec 3 21

Paul du Chatellier n’était pas certain de ce que les gravures sur cette dalle de près de 4 mètres de long étaient censées signifier. Il a fait remarquer à l’époque que certains chercheurs interprétaient les marques comme une représentation humaine informe, ou peut-être l’image d’une bête, mais il a également suggéré que les significations ne pourraient être découvertes que lors de futures recherches.

Chatellier écrivait à l’époque :

 

Lire la suite sur GuruMed

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents