Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La souche indienne du COVID est considérée comme une “préoccupation mondiale” car les données montrent qu’elle est résistante au vaccin

Publié par wikistrike.com sur 11 Mai 2021, 08:31am

Catégories : #Santé - psychologie

La souche indienne du COVID est considérée comme une “préoccupation mondiale” car les données montrent qu’elle est résistante au vaccin

Lors de la conférence de presse de l’OMS de lundi, Maria Van Kerkhove, la scientifique responsable de la réponse de l’agence au COVID-19, a déclaré que le variant B.1.617 du COVID-19, qui a été isolée pour la première fois en Inde et qui serait à l’origine de la deuxième vague brutale dans ce pays, est une “variante de préoccupation mondiale”.

De nouvelles données, en cours d’examen par les pairs, montrent que la souche B.1.617 est effectivement plus transmissible que les souches précédentes du virus.

“Certaines informations disponibles suggèrent une transmissibilité accrue”, a déclaré M. Van Kerkhove.

Bien que des exemples de toutes les principales souches mutantes aient été découverts en Inde, les autorités locales de santé publique s’inquiètent de plus en plus de la souche B.1.617, soupçonnant qu’elle pourrait être encore plus infectieuse que la souche B.1.1.7, la souche mutante également connue sous le nom de “souche Kent”, du nom de la région du Royaume-Uni où elle a été identifiée pour la première fois.

Ce week-end, l’Indian Express a rapporté que le variant B.1.617 était à l’origine d’une grande partie de la propagation de l’épidémie à Odisha, représentant environ 50 % des cas signalés. Il est intéressant de noter qu’aucun échantillon du variant britannique B.1.1.7 ou de la triple mutation B.1.618 (dont on a récemment constaté la prévalence au Bengale occidental) n’a été trouvé à Odisha, ce qui suggère que la souche indienne originale se propage le plus rapidement.

Le B.1.617 est également le variant dominant dans l’État indien le plus durement touché, le Maharashtra.

Le Dr Kerkhove a expliqué que les données de l’OMS semblent étayer la conclusion selon laquelle la souche B.1.617 est non seulement plus infectieuse, mais aussi résistante aux vaccinations, puisqu’un nombre surprenant de patients ayant déjà été entièrement vaccinés se sont révélés infectés par cette souche.

Entre-temps, peu après la fin de la conférence de presse, le Financial Times a rapporté qu’une nouvelle étude montrait que la souche B.1.617 a une “capacité modeste” à éviter les anticorps provoqués par le vaccin de Pfizer, bien qu’une vaste campagne de vaccination soit susceptible de réduire les transmissions, selon une étude. La variante B.1.6.1.7, dont une version a été élevée au rang de “variante préoccupante” par Public Health England la semaine dernière, est apparue pour la première fois dans l’État du Maharashtra fin 2020 ou début 2021 et s’est répandue dans toute l’Inde et dans au moins 40 pays.

Le variant comprend des mutations qui semblent le rendre plus transmissible et moins sensible aux vaccins que le virus qui est apparu pour la première fois à Wuhan l’année dernière.

L’une de ces mutations “confère une immunité partielle” aux anticorps générés par le vaccinde Pfizer, selon un article – qui n’a pas encore fait l’objet d’un examen par les pairs – mais qui devrait être publié cette semaine par des chercheurs d’Inde, d’Afrique du Sud, du Japon et du Royaume-Uni.

Ravindra Gupta, professeur de microbiologie clinique à l’université de Cambridge et l’un des auteurs de l’étude, a déclaré lors d’une conférence de presse lundi que la variante découverte en Inde présentait des mutations qui “permettent l’échappement immunitaire” et que “nous devrions supposer qu’elle est aussi transmissible” que celle identifiée pour la première fois au Royaume-Uni. Pour être sûr, les vaccins “protégeront toujours contre les maladies graves”, a-t-il ajouté.

Même si cela ne semble pas être le cas au premier abord, il s’agit en fait d’une bonne nouvelle pour Pfizer. Mais c’est certainement une mauvaise nouvelle pour l’humanité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents