Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Menace sur l'économie: 27 % des adultes européens sont susceptibles de refuser le vaccin

Publié par wikistrike.com sur 15 Mai 2021, 09:00am

Catégories : #Economie, #Santé - psychologie

Menace sur l'économie: 27 % des adultes européens sont susceptibles de refuser le vaccin

Après des débuts difficiles, la campagne de vaccination européenne s’est accélérée au cours des dernières semaines, malgré les restrictions persistantes imposées au vaccin AstraZeneca (en raison d’inquiétudes concernant des caillots sanguins cérébraux mortels qui ont touché un petit nombre de patients présentant un faible taux de plaquettes sanguines) et le scepticisme persistant de nombreux jeunes, y compris du personnel de santé.

 

Selon les derniers chiffres de Bloomberg, plus de 1,36 milliard de doses de divers vaccins ont été administrées (bien que ce chiffre ne tienne pas compte des millions de personnes qui ont été vaccinées en Chine) et les pays de l’UE en ont administré un peu plus de 200 millions. Pourtant, seuls 12 % des adultes européens ont été entièrement vaccinés, et ce chiffre augmente avec une lenteur angoissante.

Et alors que les États-Unis s’apprêtent à commencer à vacciner les enfants dès l’âge de 12 ans, le scepticisme à l’égard des vaccins reste un obstacle majeur aux perspectives de croissance à long terme de l’Europe, qui devient un élément de plus en plus important des perspectives de nombreux investisseurs quant à la forte reprise attendue de la croissance mondiale au cours de l’année à venir, alors que le monde développé sort de l’ère du COVID.

Pas plus tard que ce matin, Barry Sternlicht, de Starwood, s’est exclamé lors d’une interview dans l’émission “Squawk Box” de CNBC que l’Europe est encore en grande partie confinée. Mais quand elle rouvrira, “cramponnez-vous à votre chaise”.

 

Les dernières données en provenance d’Europe montrent que ce que le Financial Times qualifie “d’hésitation à se faire vacciner” reste très répandue :

Dans le bloc, 27 % des adultes ont déclaré qu’il était “très peu probable” ou “plutôt peu probable” qu’ils acceptent de se faire vacciner contre le coronavirus, selon l’enquête d’Eurofound.

L’hésitation est la plus forte dans les pays de l’Est, la Bulgarie arrivant en tête avec 61 % de personnes se disant “nerveuses” à l’idée de se faire vacciner.

Le rejet est plus élevé dans de nombreux pays d’Europe de l’Est, les Bulgares étant les plus hésitants de tous : 61 % d’entre eux sont nerveux à l’idée de recevoir le vaccin. Ailleurs dans la région, le rapport fait état de plus de 30 % d’hésitation en Lettonie, en Croatie, en Slovénie, en Pologne et en Slovaquie. Dans certains cas, ce chiffre atteint même 50 %.

Mais le pays le plus sceptique parmi les grands pays de l’UE pourrait surprendre les lecteurs : Il s’agit de la France, où seulement la moitié des adultes se disent “susceptibles” ou “plutôt susceptibles” de se faire vacciner. Les chiffres pour l’Espagne et l’Italie sont beaucoup plus bas, avec seulement 20 %.

Tout cela soulève la question : Alors que les plus grandes économies européennes restent sous clé (à l’exception notable du Royaume-Uni), le continent se rouvrira-t-il un jour ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents