Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

3 points que les médias ne comprennent toujours pas à propos de la théorie du laboratoire de Wuhan (et les documents qui le prouvent)

Publié par wikistrike.com sur 7 Juin 2021, 08:57am

Catégories : #Santé - psychologie, #Science - technologie - web - recherche

3 points que les médias ne comprennent toujours pas à propos de la théorie du laboratoire de Wuhan (et les documents qui le prouvent)
1. L’argent des contribuables américains a été utilisé pour la recherche controversée sur les “gains de fonction”.

 

Grâce à une gymnastique verbale déroutante du Dr Anthony Fauci, certains médias donnent l’impression qu’il n’y a aucune preuve que l’argent des contribuables américains a financé la recherche sur le “gain de fonction” ou que, peut-être, la recherche n’a pas été qualifiée de gain de fonction. Pourtant, les preuves sur ce point sont claires et nettes.

Une étude publiée en 2015 révèle spécifiquement qu’il s’agit d’une recherche sur le gain de fonction qui a pris le coronavirus de la chauve-souris, inoffensif pour l’homme, et l’a rendu infectieux chez l’homme. L’étude indique en outre que les National Institutes of Health (NIH) ont approuvé la poursuite de la recherche malgré l’interdiction générale de telles études. (Voir l’extrait de l’étude ci-dessous).

Extrait de l’étude controversée de 2015 sur les gains de fonction, financée par les NIH et approuvée pour se poursuivre au-delà de la date de publication. (Capture d’écran via Nature.com)

La recherche a été menée par de nombreux scientifiques américains, dont Ralph Baric de l’Université de Caroline du Nord, avec la virologue principale de l’Institut de virologie de Wuhan : Shi Zhengli. (Voir les auteurs de l’étude ci-dessous).

Extrait de l’étude controversée de 2015 sur le gain de fonction, financée par les NIH et approuvée pour se poursuivre au-delà de la date de publication. (Capture d’écran via Nature.com)

 

2. Le gain de la recherche fonctionnelle avec la Chine n’a pas seulement bénéficié du soutien et de l’argent des États-Unis par l’intermédiaire de l’organisation à but non lucratif “EcoHealth Alliance”, mais aussi directement.

 

De nombreux médias font référence à plusieurs millions de dollars de fonds publics envoyés par les NIH au laboratoire de Wuhan via l’organisation à but non lucratif “EcoHealth Alliance” basée à New York. Cependant, les recherches menées par le laboratoire, et le laboratoire lui-même, ont bénéficié d’un soutien supplémentaire important de la part des États-Unis, notamment :

  • Des subventions directement des NIH.
  • Des subventions directes du National Institute of Allergy and Infectious Diseases du Dr. Fauci et des NIH. (Voir les numéros de subventions mis en évidence ci-dessous).

Extrait de l’étude controversée de 2015 sur les gains de fonction, financée par les NIH et approuvée pour se poursuivre au-delà de la date de publication. (Capture d’écran via Nature,com)

  • Fonds supplémentaires de l’Alliance EcoHealth qui n’ont pas été initialement divulgués. (Voir la correction de l’étude ci-dessous).

Extrait d’une correction publiée sur l’étude controversée de 2015 sur le gain de fonction. (Capture d’écran via Nature.com)

  • Assistance de l’Université du Texas. (Voir l’extrait de l’étude ci-dessous).

Extrait de l’étude controversée de 2015 sur les gains de fonction. (Capture d’écran via Nature.com)

  • Ressources de la Food and Drug Administration (FDA). (Voir la divulgation de l’étude ci-dessous).

Extrait de l’étude controversée de 2015 sur les gains de fonction. (Capture d’écran via Nature.com)

 

3. Le laboratoire chinois de Wuhan a reçu un soutien direct des États-Unis, en plus des subventions indirectes d’EcoHealth Alliance.

 

Des câbles du département d’État datant de janvier 2018 détaillent l’aide apportée par l’University of Texas Medical Branch, y compris les “chercheurs universitaires … qui aident à former les techniciens qui travaillent” dans le laboratoire de l’Institut de virologie de Wuhan. Le laboratoire texan est soutenu par l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses du Dr Fauci, sous l’égide des NIH. (Voir l’extrait du câble ci-dessous).

Extrait de câbles du département d’État datant de janvier 2018. (Capture d’écran via le Washington Post)

Traduction de The Epoch Times par Aube Digitale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents