Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Chine prévoit de construire 25 à 30 laboratoires biologiques supplémentaires, comme celui à Wuhan, au cours des cinq prochaines années

Publié par wikistrike.com sur 8 Juin 2021, 08:45am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

La Chine prévoit de construire 25 à 30 laboratoires biologiques supplémentaires, comme celui à Wuhan, au cours des cinq prochaines années

Dans les prochaines années, le monde pourrait voir fonctionner près de 60 laboratoires de virologie de niveau 4 à sécurité maximale. La province de Guangdong a annoncé en mai qu’elle prévoyait de construire entre 25 et 30 laboratoires de biosécurité dans les cinq prochaines années.

“Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?” s’est interrogé Jack Posobiec, rédacteur en chef de Human Events :

Les installations seront disséminées aux quatre coins du globe, dans 23 pays dont le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Inde, le Gabon et la Côte d’Ivoire.

L’actuel Institut de virologie de Wuhan est actuellement au centre d’une enquête des autorités américaines visant à déterminer si le COVID-19 a pu fuir de son laboratoire.

Environ 75 % de ces installations sont ou seront construites dans des zones urbaines, ce qui inquiète les experts du monde entier quant à la possibilité de nouvelles “fuites de laboratoire”.

“Les rapports s’améliorent certainement dans certains pays comme le Royaume-Uni et les États-Unis où les médias ont couvert cette affaire, mais nous ne sommes pas encore là où nous voulons être. Plus on travaille, plus il y aura d’accidents”, a commenté Filippa Lentzos, du King’s College de Londres, selon le Financial Times.

Richard Ebright, professeur de biologie chimique à l’université Rutgers, a abondé dans le même sens :

“Plus le nombre d’institutions et d’individus ayant accès à ces agents dangereux est important, plus le risque est grand.”

Ebright a déclaré que les accidents et les fuites se sont produits en grand nombre dans des endroits où les normes de biosécurité sont plus faibles.

“Nous devons renforcer les règles de biosécurité et de sûreté biologique dans le monde entier”, a exhorté l’universitaire.

Les laboratoires utilisés pour mener les recherches biologiques les plus dangereuses ont proliféré au cours de la dernière décennie, et les scientifiques avertissent aujourd’hui que le relâchement des contrôles sur plusieurs sites pourrait entraîner une nouvelle pandémie. De nombreux experts ont déclaré que l’enquête sur les origines du COVID-19 a montré les problèmes liés à la réalisation d’expériences à haut risque dans le pays. En mars, 13 pays ont critiqué la Chine pour ne pas avoir autorisé un accès complet aux données et aux échantillons relatifs au début de la pandémie.

Traduction de The Post Millennial par Aube Digitale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents