Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La fraude durant les élections américaines de 2020 se confirme

Publié par wikistrike.com sur 13 Juin 2021, 13:26pm

Catégories : #Politique internationale

La fraude durant les élections américaines de 2020 se confirme

Suite à l’enquête de Mike Lindell, les preuves de fraude par cyberattaques sur le système de vote électronique se confirme et des audits s’ouvrent dans plusieurs États pour recomptabiliser les voix.

 

À la suite des révélations collectées par Mike Lindell apportant les preuves avérées de manipulation systématique des votes par des cyberattaques durant l’élection présidentielle de novembre 2020, certains États ont enfin décidé d’ordonner des audits judiciaires complets.

D’après les données exposées dans ces trois documentaires qui mettent fin à tout débat, il est clair que les systèmes de vote utilisés, quel que soit le fabricant (Dominion, ESS, EAC) sont connectés à Internet, et donc contrôlables à distance par des hackers (pirates informatiques).

D’après les preuves accumulées, cette cyberguerre a été organisée et coordonnée à l’intérieur des États-Unis, ainsi qu’à l’extérieur — les hackers ont opéré de l’étranger, de la Chine pour 65 % d’entre eux — pour systématiquement soustraire un certain nombre de votes à Trump et les ajouter à Biden, selon un algorithme qui a lui aussi été déconstruit par le Pr Doug Frank, agrégé de physique, spécialiste de l’analyse de données.

Les citoyens font pression

La question des fraudes électorales n’est pas nouvelle. Depuis la généralisation des machines de votes à partir de 2004, certains citoyens et élus des deux partis ont régulièrement mis en doute la sécurité de ces systèmes. En 2006, un groupe d’experts en informatique de l’université de Princeton a déjà démontré en direct comment pénétrer facilement à l’intérieur de la machine électronique pour changer les résultats de l’élection.

Après ces dernières élections, une majorité d’Américains a jeté l’éponge, constatant que les recours en justice n’étaient pas entendus, ni au niveau local ni au niveau fédéral, et que les médias imposaient le silence sur toute tentative de faire la lumière sur ces fraudes. Mais certains, soutenus par une poignée de patriotes compétents et motivés, rassemblent les preuves et continuent de se battre, décidés à aller jusqu’au bout du processus.

C’est grâce à la pression de ces citoyens sur les membres du Sénat d’Arizona, inondés de mails et de coups de téléphone en provenance des quatre coins du pays et exigeant un audit complet, que ceux-ci ont fini par céder.

« Lorsque la moitié des électeurs disent qu’ils manquent de confiance dans l’intégrité de notre système, il est temps de leur donner des réponses », a affirmé Karen Fann, présidente du Sénat de l’Arizona

Dans cet État traditionnellement républicain, où Joe Biden l’a emporté avec 10 200 voix d’avance, le Sénat a voté un audit judiciaire des élections dans le comté de Maricopa qui inclut Phoenix, la capitale, qui concerne plus de 60% des bulletins de vote de l’État. L’audit a démarré lundi 26 avril, il est filmé en direct pour que le processus soit public et transparent, et comprend le contrôle de la validité des bulletins, des électeurs et des signatures, l’examen des scanners et des systèmes de vote, sous la supervision de Christopher Coury, juge de la Cour supérieure de l’Arizona.

 

Lire la suite 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents