Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Origine du Covid : Dès 2009, Hillary Clinton, à l’époque secrétaire d’Etat des Etats-Unis, avait déjà été informée que le laboratoire chinois de Wuhan pouvait déclencher des armes biologiques

Publié par wikistrike.com sur 27 Juin 2021, 07:07am

Catégories : #Politique internationale, #Science - technologie - web - recherche

Origine du Covid : Dès 2009, Hillary Clinton, à l’époque secrétaire d’Etat des Etats-Unis, avait déjà été informée que le laboratoire chinois de Wuhan pouvait déclencher des armes biologiques

La France à nouveau interpellée sur l’origine mystérieuse du Covid-19 qui intrigue plus d’un. Ce 24 juin, plusieurs médias ont cité un document fuité par Wikileaks dans lequel on apprend que Hillary Clinton, ex secrétaire d’Etat des Etats-Unis, avait demandé des explications à la France dès 2009 sur son laboratoire P4 basé à Wuhan en Chine

Une révélation explosive! Une année après l’arrivée de la pandémie à Coronavirus qui a complètement changé le monde, la question de son origine reste encore un mystère. Jusqu’ici personne ne détient la réponse à cette énigme, mais tout laisse à penser que les dirigeants du monde étaient déjà informés de son arrivée une décennie plutôt.

C’est en tout cas le sentiment que l’on peut avoir en lisant la révélation faite par plusieurs médias dont ThePostMillenial.com. D’après cette source qui cite des documents top secrets fuités par Wikileaks, dès 2009, Hillary Clinton, à l’époque secrétaire d’Etat des Etats-Unis, avait déjà été informée que le laboratoire chinois de Wuhan pouvait déclencher des armes biologiques.

“Hillary Clinton avait été alertée dès 2009”

D’après le document de Wikileaks cité par The Post Millenial, l’information a été envoyée en juin 2009 à quelques jours d’une séance plénière de l’Australia Group (Groupe Australie) qui devait se tenir à Paris. L’Australia Group est défini comme “un forum international dont le but consiste à prévenir et empêcher la propagation des recherches et des technologies pouvant être utilisées comme armes chimiques ou biologiques”. Le document précise clairement que plusieurs ambassades ont été alertées, dont celle de la France.

Mais, ce qui risque de susciter une vive polémique dans cette affaire est le lien entre la France et le laboratoire de Wuhan. Si, pour le moment, les autorités françaises ne veulent point se prononcer sur cette question extrêmement sensible, le document fuité par Wikileaks les met dans une situation inconfortable, car Hillary Clinton leur avait demandé des explications dès 2009.

“Le laboratoire a obtenu une importante aide de la France”

Ainsi, dans un mail adressé à la France, les propos de Clinton sont les suivants : “les Etats-Unis croient que les participants auraient beaucoup à gagner à entendre vos expériences dans l’aide que vous avez fournie à la Chine pour la mise en place du laboratoire Sécurité Biologique Niveau-4 à Wuhan.”

Ce jeudi 24 juin, l’information a été reprise par le média TheBlaze.com qui enfonce la France en révélant que le laboratoire de virologie de Wuhan a été approuvé en 2003 par l’Académie chinoise de Science. La source ajoute que le projet a été finalisé en 2014 grâce une “importante aide de la France”.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents