Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un juge allemand déclare l’obligation du port du masque illégal et préjudiciables aux enfants (et subit une perquisition suite à sa décision)

Publié par wikistrike.com sur 1 Juin 2021, 06:07am

Catégories : #Social - Société, #Santé - psychologie

Un juge allemand déclare l’obligation du port du masque illégal et préjudiciables aux enfants (et subit une perquisition suite à sa décision)

Comme le rapporte The Epoch Times, l’assemblée législative de l’Oklahoma a récemment adopté un projet de loi interdisant le port du masque dans les écoles. En Allemagne, le port du masque à l’école a également fait l’objet d’un examen minutieux, et un jugement extraordinaire rendu le mois dernier a mis cette question en lumière.

Le 8 avril, le tribunal de district de Weimar a interdit à deux écoles du district d’imposer à leurs élèves le port du masque, la distanciation sociale et le test rapide COVID-19. Le tribunal a également ordonné aux écoles de ne plus organiser d’enseignement à distance.

Cette décision fait suite à une action en justice intentée par la mère de deux élèves, âgés respectivement de 8 et 14 ans, de l’une des écoles, qui a fait valoir que ces mesures causaient des préjudices physiques, psychologiques et pédagogiques à ses enfants, et constituaient une violation de ses droits d’enfant et de ses droits parentaux en vertu du droit allemand et international.

Le juge, Christian Dettmar, a retenu cet argument (PDF), notant que les obligations de port du masque et les exigences de distanciation sociale pour les enfants causaient non seulement les préjudices mentionnés ci-dessus, mais constituaient une violation directe des articles 2 et 6 de la Constitution allemande, qui garantissent les droits à la liberté de développement individuel, à l’éducation et à l’assistance parentale.

Des membres de la police montent la garde pendant que des personnes protestent contre les mesures prises par le gouvernement pour enrayer la propagation de la maladie du coronavirus (COVID-19), alors que la chambre basse du Bundestag (parlement) discute des amendements à la loi sur la protection contre les maladies infectieuses, à Berlin, en Allemagne, le 21 avril 2021

En conséquence, le juge a estimé que les mesures anti-COVID déployées n’étaient pas proportionnelles à la menace posée. Cela était conforme aux principes de proportionnalité inscrits dans les articles 20 et 28 de la Constitution allemande.

Le tribunal s’est également référé à un bulletin de l’OMS d’octobre 2020, dans lequel figurait une étude réalisée par John Ioannidis, expert renommé en sciences médicales, qui a estimé que le taux de mortalité lié au coronavirus était de 0,23%, soit l’équivalent d’une épidémie de grippe modérée.

En examinant les preuves médicales, scientifiques, y compris biologiques, et psychologiques, le juge a conclu que l’utilisation de masques et la distanciation sociale n’avaient aucun effet sur la réduction des contaminations, et a jeté un doute sérieux sur la capacité des personnes asymptomatiques – en particulier les enfants – à propager le virus. C’était la première fois que des preuves étaient présentées à un tribunal allemand concernant le caractère scientifiquement raisonnable et nécessaire des mesures antivirus prescrites.

Le juge Dettmar a estimé que les mesures anti-virus représentaient un danger pour le bien-être mental, physique ou psychologique des enfants à un point tel qu’un préjudice important pouvait être prévu avec un degré élevé de certitude. Il a écrit :

« Non seulement les enfants sont mis en danger dans leur bien-être mental, physique et spirituel par l’obligation de porter des masques faciaux pendant les heures de classe et de garder leurs distances entre eux et avec d’autres personnes, mais ils en subissent déjà le préjudice. En même temps, cela viole de nombreux droits des enfants et de leurs parents en vertu de la loi, de la constitution et des conventions internationales ».

« Ceci s’applique en particulier au droit au libre développement de la personnalité et à l’intégrité physique de l’article 2 (de la Constitution allemande) ainsi qu’au droit de l’article 6 (de la Constitution) à l’éducation et aux soins par les parents (également en ce qui concerne les mesures de prévention sanitaire et les ‘objets’ à porter par les enfants) ».

Le juge a approuvé l’évaluation des experts selon laquelle les masques ne sont pas utiles pour la protection virale, les tests PCR ne permettent pas de détecter une infection pathogène avec la certitude nécessaire et la transmission asymptomatique ne joue aucun rôle épidémiologique détectable en ce qui concerne le coronavirus.

Au contraire, les masques auraient un impact négatif sur la santé des enfants en raison de la contamination liée à la manipulation. Le dépistage dans les classes serait inutile, nuisible et extrêmement problématique en termes de protection des données.

En conclusion, il a déclaré : « 100 000 élèves de primaire devraient supporter tous les effets secondaires du port de masque afin d’éviter une seule contamination par semaine. Qualifier ce résultat de simplement disproportionné serait une description tout à fait inadéquate. Il montre plutôt que le législateur de l’État qui réglemente ce domaine est tombé dans une déconnexion factuelle qui a atteint des proportions historiques ».

À la suite de cette décision sensationnelle, le juge Dettmar a vu sa maison, son bureau et sa voiture fouillés par la police, et son téléphone portable confisqué.

Le tribunal administratif de Weimar – un tribunal distinct n’ayant aucune compétence sur le tribunal de district – a publié une déclaration en réponse au jugement, décrivant la décision de Dettmar comme illégale – sans en donner les raisons – et réitérant l’importance de l’obligation du port du masque.

Les actions de la police, du tribunal et des autorités suggèrent-elles que l’édifice des restrictions dues au virus pourrait être exposé comme vide de fondements épidémiologiques appropriés ?


source : https://lesdeqodeurs.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents