Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un scientifique militaire chinois a déposé un brevet pour un vaccin contre le Covid-19 avant la « pandémie mondiale », il est mort

Publié par wikistrike.com sur 9 Juin 2021, 09:04am

Catégories : #Politique internationale, #Santé - psychologie, #Science - technologie - web - recherche

Un scientifique militaire chinois a déposé un brevet pour un vaccin contre le Covid-19 avant la « pandémie mondiale », il est mort
  • Le scientifique Yusen Zhou aurait déposé un brevet pour un vaccin contre le Covid-19 au nom de l’Armée populaire de libération de la Chine le 24 février 2020
  • La Chine n’avait déclaré la transmission humaine du virus que cinq semaines auparavant
  • Les nouvelles que Zhou a déposé un brevet pour un vaccin si rapidement suggèrent que les fonctionnaires chinois auraient connu le virus beaucoup plus tôt qu’ils ne l’ont admis
  • Zhou aurait également travaillé en étroite collaboration avec le directeur adjoint de l’Institut de virologie de Wuhan
  • Certains scientifiques ont théorisé que le virus a été créé à l’intérieur de ce laboratoire avant qu’il ne fuite
  • Zhou est décédé dans des circonstances mystérieuses en mai 2020 — moins de trois mois après le dépôt du brevet.

Yusen Zhou, qui travaillait pour l’Armée populaire de libération (PLA), a déposé les documents au nom du parti politique chinois le 24 février 2020, selon le journal australien The Australian.

Cinq semaines seulement après que la Chine a confirmé pour la première fois la transmission humaine du coronavirus, Zhou aurait également « travaillé en étroite collaboration » avec des scientifiques de l’Institut de virologie de Wuhan (WIV), dont Shi Zhengli — la directrice adjointe du laboratoire, célèbre pour ses recherches sur le coronavirus chez les chauves-souris.

Leur relation est susceptible de renforcer la spéculation que le virus a fui du laboratoire et que la Chine était au courant qu’il se propageait entre les humains bien avant qu’ils n’alertent la communauté internationale.

 

Zhou est mort mystérieusement moins de trois mois après avoir déposé le brevet. Le New York Post affirme que sa mort n’a été rapportée que dans un seul article de presse chinois, malgré le fait qu’il était l’un des plus éminents scientifiques du pays.

Zhou avait précédemment travaillé dans la recherche liée aux institutions américaines, y compris l’université du Minnesota et le New York Blood Center, a rapporté le journal.

Au cours des dernières semaines, bon nombre des plus grands scientifiques du monde ont insisté pour déterminer si le virus avait fui du WIV (Wuhan P4).

La théorie des fuites en laboratoire a d’abord été rejetée par de nombreux médias et universitaires.

La semaine dernière, le président des États-Unis, M. Joe Biden, a ordonné aux agences de renseignement de lancer une enquête pour déterminer si le Covid-19 avait été créé par l’homme.

Plus d’une douzaine de laboratoires nationaux gérés par le ministère de l’Énergie ont été réquisitionnés pour aider la communauté du renseignement dans un sprint de 90 jours pour déterminer l’origine du virus.

 

Les laboratoires ont été utilisés « en raison de leur capacité à traiter des quantités massives de données » avec leurs superordinateurs, a déclaré un responsable de la Maison-Blanche à CNN.

« Nous voulons que la science joue un rôle important dans tout cela », a déclaré le responsable de la Maison-Blanche à CNN« Nous allons utiliser toutes les ressources de nos services et de notre communauté scientifique pour essayer d’aller au fond des choses. »

M. Biden exhorte également les services de renseignement des États-Unis et ceux de leurs alliés à rechercher de nouvelles informations qui pourraient nous éclairer sur la question de savoir si la Chine a dissimulé une fuite d’un laboratoire.

Le sénateur Tom Cotton, républicain de l’Arkansas, a déclaré que la réponse de l’administration Biden était « meilleure tard que jamais, mais loin d’être adéquate ».

« Notre communauté du renseignement se penche sur cette question depuis maintenant quinze mois. Ils ont fait du bon travail à ce sujet, mais en fin de compte la réponse se trouve entre les mains des communistes chinois, et non pas des gens travaillant pour les agences de renseignement américaines », a-t-il déclaré à la Gazette démocrate de l’Arkansas.

Cotton a déclaré que les responsables à Pékin n’ont pas été francs sur la façon dont la pandémie a commencé. « Nous devrions insister pour qu’ils disent la vérité, qu’ils nous fournissent un aperçu clair et sans vernis de ce qui se passait dans les laboratoires de Wuhan », a-t-il déclaré.

Les preuves circonstancielles soulèvent depuis longtemps des questions au sujet de l’Institut de virologie de Wuhan, où des chercheurs menaient des expériences sur des souches du coronavirus de la chauve-souris semblables à celle responsable du Covid-19.

 

La Chine a insisté tôt et souvent sur le fait que le virus n’a pas fui du laboratoire, affirmant que le croisement avec les humains doit avoir eu lieu dans un « marché aux bestioles » à Wuhan qui vendait des animaux vivants.

Peut-être poussé par l’animosité envers Donald Trump, qui a embrassé la théorie de la fuite de laboratoire au début, les médias et les universitaires des États-Unis ont systématiquement traité cette possibilité avec mépris, la qualifiant de théorie du complot débridée.

Toutefois, de nouvelles données probantes, y compris des rapports de trois travailleurs du laboratoire de Wuhan qui sont tombés gravement malades avec des symptômes semblables à ceux du Covid-19 en novembre 2019, ont forcé les sceptiques à réévaluer leur scénario initial.

La frustration à l’égard de la Chine a augmenté cette semaine après que Pékin a déclaré qu’elle ne participerait pas à d’autres enquêtes de l’Organisation mondiale de la Santé.

M. Biden a averti la Chine dans son annonce d’un nouvel examen du renseignement, appelant ses alliés à « faire pression sur la Chine pour qu’elle participe à une enquête internationale complète, transparente et fondée sur des données probantes et qu’elle lui donne accès à toutes les données et à toutes les preuves pertinentes ».

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents