Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les dangers du glyphosate : le point sur l’état des connaissances et les controverses

Publié par wikistrike.com sur 21 Juillet 2021, 09:17am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie, #Santé - psychologie

Les dangers du glyphosate : le point sur l’état des connaissances et les controverses

e glyphosate utilisé comme pesticide pourrait être cancérogène estiment le Centre international de recherche sur le cancer et l’Inserm. Selon d’autres agences sanitaires, il ne l’est pas. Pourquoi les avis divergent tant ? Qui dit vrai ?

L’Union européenne doit statuer d’ici fin 2022 sur la reconduite ou non de l’homologation du glyphosate. En 2017, elle avait renouvelé pour cinq ans l’autorisation de la substance, en se basant sur un rapport de l’Institut fédéral allemand d’évaluation des risques (BfR) qui contenait... des copiés-collés de documents de Monsanto comme l’a dévoilé Le Monde. Cette fois-ci, les autorités européennes ont demandé à quatre États rapporteurs, dont la France, de réaliser un rapport d’expertise en vue du renouvellement de l’autorisation. Le consortium a rendu une version de travail le 15 juin dernier. Au vu des conclusions rassurantes relatives aux effets sur la santé de ce pesticide, une nouvelle homologation de la substance controversée semble se dessiner.

Qu’est-ce que le glyphosate ?

Le glyphosate est une substance présente dans de nombreux herbicides, active pour éliminer les « mauvaises herbes ». En 1974, l’entreprise états-unienne Monsanto met sur le marché la première formulation commerciale contenant la molécule, sous le nom Roundup. La multinationale de l’agrochimie le présente comme un produit inoffensif et presque naturel.

À l’époque, les conseillers agricoles, embauchés par des coopératives agricoles, ont incité les agriculteurs français à remplacer le travail du sol, qui permettait de maîtriser les mauvaises herbes mécaniquement, par des herbicides, symbole de progrès. Pourquoi refuser un produit qui réduit le temps de travail et le coût de production ? Très efficace, peu coûteux, le glyphosate est aujourd’hui le deuxième pesticide consommé en France après le soufre. Les ventes de glyphosate ont augmenté de 50 % entre 2009 et 2018, pour atteindre près de 10 000 tonnes vendues en 2018 [1]. Elles sont utilisées principalement dans les grandes cultures, céréales et vignes, et l’arboriculture.

Où en est-on sur son interdiction ?

Il faut bien distinguer la substance, le glyphosate, des produits utilisés par les agriculteurs, comme le Roundup. Le glyphosate est toujours associé à d’autres molécules appelées adjuvants, qui le rendent plus efficace, en lui permettant de mieux pénétrer dans la plante notamment. L’Union européenne statue sur les substances autorisées tandis que les agences nationales délivrent des autorisations pour les produits commerciaux. En France, la loi Labbé – du nom du sénateur écologiste Joël Labbé – interdit les pesticides de synthèse dans les espaces publics depuis 2017 et chez les particuliers depuis 2019. Pour l’agriculture, l’interdiction est sans cesse repoussée. Alors qu’Emmanuel Macron avait annoncé en 2017 la sortie du glyphosate au plus tard d’ici 2020, il est depuis revenu sur son ambition. Le nouvel objectif est de diminuer de 50 % l’utilisation du glyphosate en France d’ici l’année prochaine.

 

Lire la suite 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents