Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

R-U : Le taux officiel de mortalité en 2020 est similaire à celui de 2003, pratiquement aucun décès de personnes de moins de 65 ans n’est attribué au coronavirus

Publié par wikistrike.com sur 8 Juillet 2021, 11:33am

Catégories : #Santé - psychologie

R-U : Le taux officiel de mortalité en 2020 est similaire à celui de 2003, pratiquement aucun décès de personnes de moins de 65 ans n’est attribué au coronavirus

Vous vous rappelez le confinement que le Royaume-Uni a mis en place en 2003 parce que tous ces gens tombaient comme des mouches dans la rue ? Moi non plus.

Nous avons de nouvelles données.

R-U : Le taux officiel de mortalité en 2020 est similaire à celui de 2003, pratiquement aucun décès de personnes de moins de 65 ans n’est attribué au coronavirus

Quel genre de virus mortel qui détruit la société ne tue que les personnes déjà sur le point de mourir ?

Via le Daily Mail :

Selon des données officielles, l’Angleterre et le Pays de Galles ont enregistré l’an dernier plus de décès pendant la pandémie de coronavirus que depuis l’épidémie de grippe espagnole de 1918.

Des chiffres distincts de l’Office for National Statistics (ONS) ont également montré qu’il y a eu plus de décès que de naissances en Grande-Bretagne en 2020 – ce n’est que la deuxième fois que cela se produit depuis la pandémie d’il y a un siècle.

L’année dernière, on a enregistré un total de 607 922 décès en Angleterre et au Pays de Galles, dont 72 950 (12 %) ont été causés par le Covid. Un plus grand nombre de personnes seront mortes indirectement à cause du virus, notamment en luttant pour accéder à des soins de santé en cas de confinement.

Il s’agit du bilan le plus lourd depuis 1918, année où 611 861 personnes sont décédées, dont 228 000 directement de la souche de grippe H1N1 qui a déclenché la dernière pandémie mondiale.

La croissance démographique signifie que le taux de mortalité en 2020 n’était qu’à son plus haut niveau depuis 2003, mais les statisticiens ont déclaré qu’il y avait un bond de 14,5 % de la mortalité par rapport à 2019, ce qui ne s’était pas produit depuis le Blitz.

Le professeur Kevin McConway, professeur émérite de statistiques appliquées à l’Open University, a déclaré au MailOnline : « Le bond du nombre de décès enregistrés en 2020 par rapport à 2019 est assez remarquable. »

‘Ce n’est pas la plus forte augmentation des décès d’une année sur l’autre jamais enregistrée, mais c’est très élevé. C’est vraiment exceptionnel – jusqu’en 2019, il n’avait pas changé de plus de 10 % en une seule année, à la hausse ou à la baisse, depuis 1948. »

[…]

Les personnes âgées de 90 ans ou plus étaient les plus susceptibles de mourir de la maladie, les personnes de ce groupe d’âge enregistrant un taux de décès de 2 918 pour 100 000 – 23 fois le taux des personnes de tous âges (127 pour 100 000).

Les personnes âgées de 85 à 89 ans ont enregistré le deuxième taux le plus élevé (1 611 pour 100 000), suivi des personnes âgées de 80 à 84 ans (912) et des personnes âgées de 75 à 79 ans (470).

La plupart des décès dus au Covid sont survenus dans des hôpitaux, 14 417 des 73 559 victimes étant décédées pendant un traitement, soit 19,1 %. Les maisons de soins sont arrivées en deuxième position, avec 13,4 % de tous les décès dus au Covid.

Nous avons émis l’hypothèse que le Royaume-Uni a manipulé le nombre total de décès, tout en procédant à la manipulation habituelle consistant à attribuer au coronavirus les décès dus à d’autres causes, c’est-à-dire à tout ce dont meurent normalement les personnes de plus de 65 ans.

Aux États-Unis, selon l’université Johns Hopkins, le nombre total de décès n’a pas augmenté – du tout. Le Royaume-Uni, cependant, a un système de médecine centralisée et socialisée qui serait plus facile à manipuler. Mais honnêtement, « le plus haut depuis 2003 » n’est pas une statistique stupéfiante.

Les décès survenant dans les hôpitaux sont évidents – des personnes qui étaient traitées pour d’autres raisons et qui ont été « testées positives au COVID ».

L’occident est voué à disparaître, un tel degré de malhonnêteté et de manipulation fait passer la Chine pour une nation civilisée qui n’a jamais copié personne.

 

Source : AD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents