Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Covid 19 : Malgré une énorme couverture vaccinale, flambée des nouveaux cas

Publié par wikistrike.com sur 11 Août 2021, 08:17am

Catégories : #Santé - psychologie

Covid 19 : Malgré une énorme couverture vaccinale, flambée des nouveaux cas

À ce jour, l’Islande fait partie des pays les plus vaccinés au monde. Malgré cela, le pays nordique fait actuellement face à une flambée de nouvelles contaminations au covid-19, poussant le pays à s’interroger sur sa stratégie d'immunité collective.

 

Alors que la campagne de vaccination se poursuit en France, certains pays ont de l’avance. C’est notamment le cas de l’Islande. Dans ce petit pays de 370 000 habitants, souvent considéré comme un laboratoire géant pour les vaccins contre le coronavirus, près de 75% de la population est complètement vaccinée, et 81% ont reçu au moins une dose. Avec un tel taux de vaccination, le pays nordique figure parmi les pays du monde à plus forte proportion de la population vaccinée.

Malgré cette importante couverture vaccinale, le pays n’échappe pas aux contaminations et fait actuellement face à une flambée épidémique, en raison du variant Delta, désormais bien implanté dans Islande.

D’ailleurs, tout comme la France, l’Islande est désormais considérée « à très haut risque » par les États-Unis, et les voyages vers la capitale Reykjavik sont désormais déconseillés. Et les chiffres sont malheureusement là pour en témoigner. Le 4 août dernier, le pays a enregistré 151 nouveaux cas de covid-19. Sur ces 151 cas, 55 étaient non vaccinés. Par ailleurs 18 personnes étaient hospitalisées. 

Si le vaccin permet d’éviter les hospitalisations et des formes graves du coronavirus, il n’empêche pas les infections et les contaminations. Aussi, les autorités sanitaires islandaises s’interrogent quant à leur stratégie vaccinale. « Obtenir l'immunité collective par la vaccination générale est hors d'atteinte. » a confié l'épidémiologiste en chef islandais, Þórólfur Guðnason. Ce dernier aurait laissé entendre qu'il faudrait donc laisser les gens se contaminer naturellement afin d'obtenir cette fameuse immunité collective. Mais quelques heures plus tard, l’expert a rectifié le tir en expliquant aux journalistes que ses propos avaient été mal interprétés, précisant que la politique des autorités du pays envers la pandémie restait inchangée.

À la RÚVÞórólfur Guðnason a donc tenu à clarifier ses propos ce 9 août : « L'objectif est d'atteindre une immunité collective d'une manière ou d'une autre grâce à la vaccination, et nous l'avons essayé. La moitié des personnes vaccinées sont immunisées, nous avons donc atteint une immunité collective chez ces gens-là. Afin de développer une immunité collective ici dans le pays, davantage de personnes doivent être immunisées contre le virus et il n'est pas possible de le faire autrement que de vacciner avec une troisième dose, un rappel de vaccin visant les plus vulnérables. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents