Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’ex-président afghan Ashraf Ghani aurait fui le pays avec 169 millions de dollars

Publié par wikistrike.com sur 19 Août 2021, 07:16am

Catégories : #Politique internationale

L’ex-président afghan Ashraf Ghani aurait fui le pays avec 169 millions de dollars

Il est désormais bien connu que l’ex-président afghan Ashraf Ghani a fui son pays dimanche en affirmant que cela permettrait d' »éviter une effusion de sang ». Sa fuite précipitée, dont on disait initialement qu’elle s’était faite en direction du Tadjikistan, a permis aux talibans de prendre rapidement le contrôle de Kaboul, alors que le Pentagone s’efforçait de lancer l’évacuation, toujours en cours, des diplomates et des citoyens américains.

Lundi, des témoins oculaires et des rapports de l’ambassade russe ont révélé que Ghani avait rempli plusieurs voitures et un hélicoptère d’argent liquide à son départ, en laissant même une partie sur le tarmac de l’aéroport, car il ne pouvait apparemment pas tout transporter. Selon de nouvelles déclarations de l’ambassadeur afghan au Tadjikistan, rapportées par la BBC, il semblerait que lui et ses assistants aient pu s’enfuir avec un montant considérable de 169 millions de dollars.


De plus, les Émirats arabes unis confirment maintenant qu’il est réapparu aux Émirats. « Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale des EAU peut confirmer que les EAU ont accueilli le président Ashraf Ghani et sa famille dans le pays pour des raisons humanitaires », selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères publié mercredi.

Depuis qu’il a fui dimanche, il n’y a pas eu de nouvelles officielles sur sa localisation, bien qu’il y ait eu précédemment des spéculations sur le fait que le Tadjikistan ait pu lui refuser l’entrée sur son territoire, ce qui aurait pu initialement détourner Ghani vers Oman.

Ghani doit répondre de beaucoup de choses : non seulement il a pillé les caisses de l’Afghanistan (et le contribuable américain par extension), mais sa fuite pourrait avoir fait échouer un important accord de transition ou de « partage du pouvoir » qui était en préparation, ce qui aurait peut-être aussi permis d’éviter les scènes horribles qui se sont déroulées lundi à l’aéroport international de Kaboul et qui ont fait au moins sept morts.

Bloomberg a fait état, en début de semaine, de l’accord potentiel qui était en cours à Doha :

Parmi ces efforts, un accord alléchant qui aurait pu garantir le calme. Les négociateurs afghans et talibans ont provisoirement conclu un accord selon lequel toutes les parties déclareraient un cessez-le-feu de deux semaines en échange de la démission du président Ashraf Ghani et de l’ouverture de pourparlers sur la mise en place d’un gouvernement de transition, selon deux personnes au fait de la situation, qui ont demandé à ne pas être identifiées pour discuter de délibérations privées.

Mais les efforts se sont effondrés dès que des informations ont fait état de sa fuite dimanche, selon Bloomberg.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents