Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’UE met en garde contre d’autres effets secondaires potentiellement dangereux liés aux vaccins à ARNm

Publié par wikistrike.com sur 12 Août 2021, 08:39am

Catégories : #Santé - psychologie

L’UE met en garde contre d’autres effets secondaires potentiellement dangereux liés aux vaccins à ARNm

Alors que les actions des fournisseurs de vaccins à ARNm Moderna et BioNTech ont chuté mercredi, Reuters a rapporté que l’EMA, l’organisme de réglementation des médicaments de l’UE, examine de nouveaux effets secondaires potentiels des vaccins à ARNm encore expérimentaux, notamment des réactions cutanées suspectes et des affections rénales.

Selon Reuters, trois nouvelles pathologies ont été signalées par un petit nombre de personnes après avoir été vaccinées avec les vaccins de Pfizer et Moderna. Il s’agit de l’érythème polymorphe, une forme de réaction allergique cutanée, de la glomérulonéphrite, ou inflammation rénale, et du syndrome néphrotique, un trouble rénal qui entraîne d’importantes pertes de protéines dans les urines. Tous ces cas sont étudiés par l’EMA afin de déterminer si les vaccins peuvent être liés à ces affections.

Ce n’est pas la première fois que les régulateurs soulèvent des problèmes avec un vaccin à ARNm. Comme nous l’avons signalé il y a quelques mois, la FDA a déterminé que l’un des effets secondaires des vaccins chez un petit nombre de patients masculins présentant certaines complications était une inflammation cardiaque. Pourtant, la FDA, les CDC et l’OMS ont insisté sur le fait que les risques posés par les vaccins sont largement compensés par leurs avantages pour la société.

Cette découverte intervient alors que les autorités sanitaires israéliennes ont constaté qu’un petit nombre de patients parvenaient encore à être infectés par le virus même après leur troisième dose de vaccin.

Ni Pfizer ni Moderna n’ont répondu à la demande de commentaires de Reuters.

Au 29 juillet, un peu plus de 43,5 millions de doses du vaccin de Moderna, Spikevax, avaient été administrées dans l’Espace économique européen, contre plus de 330 millions de doses du vaccin de Pfizer, Comirnaty, développé en partenariat avec l’entreprise allemande BioNTech.

Les détails concernant les nouveaux effets secondaires étaient plutôt rares, l’EMA se contentant de dire qu’elle avait demandé davantage de données aux fabricants du vaccin afin de pouvoir déterminer tout lien potentiel. Jusqu’à présent, l’EMA n’a formulé aucune recommandation concernant l’étiquetage des vaccins et la mention éventuelle de nouveaux effets secondaires.

L’agence a révélé les nouveaux effets secondaires lors d’une mise à jour de routine de la section sécurité de la base de données des vaccins approuvés.

Les vaccins à ARNm reposent sur une nouvelle technologie qui reprogramme le système immunitaire pour qu’il combatte le virus, mais les critiques soutiennent que les effets secondaires à long terme et les risques pour la sécurité ne sont tout simplement pas bien compris puisque les vaccins ont été mis au point à la hâte.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents