Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Neuf scientifiques allemands ont réalisé un 1er cas d’étude « post mortem » chez un patient asymptomatique vacciné contre le SRAS-CoV-2

Publié par wikistrike.com sur 13 Août 2021, 07:49am

Catégories : #Santé - psychologie

Neuf scientifiques allemands ont réalisé un 1er cas d’étude « post mortem » chez un patient asymptomatique vacciné contre le SRAS-CoV-2

Neuf scientifiques allemands ont réalisé un premier cas d’étude « post mortem » chez un patient vacciné contre le SRAS-CoV-2 : Torsten Hansen, Ulf Titze, Nidhi Su Ann Kulamadayil-Heidenreich, Sabine Glombitza, Johannes Josef Tebbe, Christoph Röcken, Birte Schulz, Michael Weise et Ludwig Wilkens. Ceux-ci sont issus de l’Institut de Pathologie ainsi que du Département de Médecine interne, gastro-entérologie et Médecine infectieuse de l’Hôpital universitaire OWL de l’Université de Bielefeld ; de l’Institut de Pathologie de l’Hôpital KRH Nordstadt ; et de l’Institut de Pathologie de l’Université du Schleswig-Holstein en Allemagne.

L’étude intitulée « First case of postmortem study in a patient vaccinated against SARS-CoV-2 » a été publiée dans l’International Journal of Infectious Diseases, volume 107, juin 2021, aux pages 172-175.

Un homme de 86 ans auparavant asymptomatique a reçu la première dose du vaccin COVID-19 à ARNm BNT162b2. Il est décédé 4 semaines plus tard d’une insuffisance rénale et respiratoire aiguë.

Bien qu’il n’ait présenté aucun symptôme spécifique au COVID-19, il a été testé positif au SRAS-CoV-2 avant de mourir. La liaison à l’antigène de la protéine de pointe (S1) a montré des niveaux significatifs pour l’immunoglobuline (Ig) G, tandis que l’IgG/IgM de la nucléocapside n’a pas été provoquée. La bronchopneumonie aiguë et la défaillance tubulaire ont été désignées comme cause de décès à l’autopsie ; cependant, nous n’avons observé aucune caractéristique morphologique caractéristique de COVID-19.

La cartographie moléculaire post-mortem par réaction en chaîne par polymérase en temps réel a révélé des valeurs seuils pertinentes pour le cycle du SRAS-CoV-2 dans tous les organes examinés (oropharynx, muqueuse olfactive, trachée, poumons, cœur, rein et cerveau) à l’exception du foie et du bulbe olfactif.


source : https://guyboulianne.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents