Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le PDG de Moderna prévoit un « retour à la normale » dans un an si nous avons tous des doses de rappel pendant une durée indéterminée

Publié par wikistrike.com sur 24 Septembre 2021, 09:48am

Catégories : #Santé - psychologie

Le PDG de Moderna prévoit un « retour à la normale » dans un an si nous avons tous des doses de rappel pendant une durée indéterminée

Selon le PDG du géant pharmaceutique Moderna, même les plus jeunes devront recevoir des doses de vaccin de rappel au moins une fois tous les trois ans, ce qui signifie qu’une société à deux vitesses qui punit les personnes non vaccinées pourrait rester en place indéfiniment.

Selon Stéphane Bancel, la pandémie va se poursuivre pendant encore au moins un an, après quoi il y aura suffisamment de doses de vaccin « pour que tout le monde sur cette Terre puisse être vacciné ».

Cela inclut les jabs pour les nourrissons et les rappels pour ceux qui en ont besoin.

« Ceux qui ne se font pas vacciner s’immuniseront naturellement car le variant Delta est très contagieux », a déclaré M. Bancel, tout en affirmant que ces personnes tomberont quand même malades.

« Vous pouvez soit vous faire vacciner et passer un bon hiver. Soit vous ne le faites pas et vous risquez de tomber malade et peut-être même de finir à l’hôpital », a déclaré le PDG de Moderna.

M. Bancel affirme que la vie reviendra à la normale « dans un an », mais que cela dépendra du fait que les gens continueront à recevoir régulièrement des doses de rappel contre le COVID-19.

Le PDG a déclaré que les personnes âgées et vulnérables auraient « sans aucun doute » besoin d’une dose de rappel au moins une fois par an, tandis que même les personnes plus jeunes qui ont un risque infinitésimal de mourir du virus auront besoin de rappels tous les trois ans.

Israël a déjà fait savoir que les passeports de vaccination contiendront la preuve obligatoire qu’une personne a reçu des doses de rappel.

Cela signifie que ceux qui espèrent survivre à la pandémie sans être vaccinés, et retrouver toutes leurs libertés l’année prochaine, risquent en fait de se retrouver dans un état policier permanent de biosécurité qui les maintiendra de facto confinés pour toujours.

Ceux qui, pour quelque raison que ce soit, refusent de se faire vacciner seront également victimes de discriminations lorsqu’il s’agira de voyager et de mener des activités de base dans de nombreux pays.

Malgré l’insistance de Bancel sur le fait que la planète entière se sera vu offrir un vaccin d’ici un an, selon Amnesty International, « Moderna n’a pas encore livré une seule dose de vaccin à un pays à faible revenu. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents