Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Découverte de ce qui pourrait être la première planète en dehors de notre galaxie

Publié par wikistrike.com sur 27 Octobre 2021, 07:49am

Catégories : #Astronomie - Espace

Découverte de ce qui pourrait être la première planète en dehors de notre galaxie

our la première fois dans l’histoire, des scientifiques viennent peut-être de découvrir une planète dans une autre galaxie située à 31 millions d’années-lumière.

Image d’entête : représentation du système de l’exoplanète découverte dans lequel une étoile massive est en orbite autour d’une étoile à neutrons ou d’un trou noir. (NASA/ CXC/ M. Weiss)

Cette possible exoplanète, appelée M51-ULS-1b, se trouve à 28 millions d’années-lumière dans la galaxie spirale Messier 51 (M51), également connue sous le nom de galaxie du Tourbillon. Cette découverte pourrait n’être que la partie émergée de l’iceberg, révélant de nombreuses autres exoplanètes en dehors de la Voie lactée.

Selon Rosanne Di Stefano, astrophysicienne au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (États-Unis), qui a dirigé l’étude ayant permis de découvrir cet objet :

Nous essayons de développer une toute nouvelle voie pour trouver d’autres mondes.

Pour cette étude, les astronomes ont utilisé l’observatoire à rayons X Chandra de la NASA et le télescope spatial XMM-Newton de l’Agence spatiale européenne pour observer trois galaxies au-delà de la Voie lactée. Au total, ils ont examiné 55 systèmes différents dans M51, la galaxie du tourbillon, 64 systèmes dans Messier 101 (M101), ou la « galaxie du Moulinet », et 119 systèmes dans Messier 104 (M104, ou la « galaxie du Sombrero »).

 

Une image composite de M51 avec les rayons X fournis par Chandra et la lumière optique obtenue avec le télescope spatial Hubble de la NASA. L’encadré indique l’emplacement d’une éventuelle planète candidate. (Rayon X : NASA/CXC/SAO/R. DiStefano, et col. ; Optique : NASA/ ESA/ STScI/ Grendler)

Exoplanète M51-ULS-1b 1 21

L’équipe a repéré l’objet dans M51 en utilisant les transits, qui se produisent lorsqu’un objet transite, ou passe, devant une étoile. Ce faisant, il bloque une partie de la lumière de l’étoile et crée un bref assombrissement. Auparavant, les scientifiques ont utilisé cette méthode pour découvrir des milliers d’exoplanètes, c’est-à-dire des planètes situées en dehors de notre système solaire (mais toujours dans notre galaxie).

Lire la suite sur GuruMed

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents