Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Frontière biélorusso-polonaise : Un syrien retrouvé mort

Publié par wikistrike.com sur 13 Novembre 2021, 11:10am

Catégories : #Politique internationale, #Social - Société

Frontière biélorusso-polonaise : Un syrien retrouvé mort

On dénombrerait entre 6 et 10 morts. Un Syrien a été retrouvé sans vie ce matin. La G-B envoie quelques soldats symboliques à la frontière

La police polonaise a annoncé la découverte du corps d'un jeune Syrien en Pologne près de la frontière avec la Biélorussie. Parallèlement, un groupe de 100 migrants est déjà entré en Pologne, annoncent les garde-frontières biélorusses.
Le corps d'un jeune Syrien a été découvert en Pologne près de la frontière biélorusse, a annoncé samedi la police polonaise. Parallèlement, les garde-frontières biélorusses annoncent qu'un groupe de 100 migrants est déjà entré en Pologne.
"Hier, dans les bois près de la frontière, non loin de Wólka Terechowska, le corps d'un jeune Syrien a été retrouvé", a écrit la police de Podlaska sur Twitter. Les activités menées sur le lieu de la découverte n'ont pas permis de déterminer sans équivoque la cause du décès, a-t-elle ajouté.

L'entrée de 100 migrants

Un groupe comptant près de 100 réfugiés se trouve de fait en territoire polonais, près des défenses accessoires de la Pologne à la frontière avec la Biélorussie, a pour sa part fait savoir ce samedi à Sputnik le porte-parole du Comité biélorusse des frontières d'État Anton Bytchkovsky.
 
Vendredi, l'agence Sputnik Belarus a fait savoir qu'un groupe de migrants avait pénétré en Pologne depuis le point de passage frontalier de Brouzghi. Ayant quitté la Biélorussie, ils ont longé les défenses accessoires polonaises. De leur côté, les gardes-frontières biélorusses ont déclaré avoir enregistré un déplacement d'un groupe de réfugiés comptant jusqu'à 100 personnes le long de la frontière nationale en direction d'un camp sauvage.
Lundi dernier, un important groupe de migrants, essentiellement des Kurdes, s'était dirigé vers la frontière biélorusso-polonaise. Près de 2.000 personnes, dont beaucoup de femmes et d'enfants, s'étaient arrêtées près de la frontière et avaient aménagé un camp sauvage près de Brouzghi. Les forces polonaises ne les laissent pas entrer, ne les considérant pas comme des réfugiés. De leur côté, les migrants tentent de franchir les barrières pour entrer en Pologne.

Une "situation catastrophique"

Mulusew Mamo, représentant du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés en Biélorussie, a visité cette semaine le camp sauvage avant de déclarer que la situation à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne était catastrophique.
 
Selon Anton Bytchkovsky, de nouveaux groupes de migrants viennent quotidiennement s'ajouter au camp de réfugiés. La situation générale reste par ailleurs inchangée, a-t-il précisé à Sputnik ce samedi.
L'Union européenne accuse Minsk depuis des mois d'attiser la crise migratoire à ses portes, crise qui s'est exacerbée ces derniers jours avec l'arrivée de plusieurs milliers de migrants à la frontière polonaise. La Biélorusse rejette toutes les accusations. Le Président biélorusse avait prévenu ne plus pouvoir contenir les flux de migrants se ruant vers l'Europe, car son pays n'avait "ni l'argent, ni les forces" pour le faire à cause des sanctions imposées par l'Occident.
Face à la crise, le Président polonais a décrété l'état d'urgence dans les zones frontalièresL'armée et la police sont engagées dans la protection de la frontière.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents