Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Guadeloupe : Paris envoie le Raid et le GIGN pour mater la révolte

Publié par wikistrike.com sur 21 Novembre 2021, 12:45pm

Catégories : #Politique intérieure, #Social - Société

Guadeloupe : Paris envoie le Raid et le GIGN pour mater la révolte

Alors que la mobilisation se poursuit sur l’île, au moins cinq personnes ont été incarcérées, indique Le Figaro. Les pillages et incendies ont continué toute la nuit.

La situation ne s’améliore pas en Guadeloupe. Pire, elle semble se dégrader, à en croire Le Figaro, malgré un deuxième couvre-feu imposé samedi soir. De nombreux Guadeloupéens manifestent contre les mesures sanitaires depuis plusieurs jours et notamment contre l’imposition du pass sanitaire pour les soignants. Dans la journée de samedi 20 novembre, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé l’arrivée de 200 policiers et gendarmes, mais également des équipes du Raid et du GIGN. La nuit dernière a surtout été émaillée par seize interpellations donc cinq incarcérations.

D’après nos confrères, plusieurs gendarmes et policiers ont été visés par des tirs faisant un blessé léger. Si le préfet de Guadeloupe, Ary Chalus a appelé à « l’apaisement », et à « retrouver le calme » afin « d’éviter le feu », selon une source policière qui s’est confiée à BFMTV« la nuit a été très agitée ». Selon les forces de l’ordre, des armes à feu ont été utilisées « sur quatre secteurs différents ». Dans la même soirée, toujours selon une source policière, « un effectif a reçu une pierre au visage ». Toutes les personnes interpellées sont poursuivies pour « violence volontaire avec une arme sur personne dépositaire de l’autorité publique ».

 

Pillages en série

Après une première nuit de vendredi à samedi marquée par de nombreux incendies et incidents, des pharmacies et commerces pillés, 29 personnes avaient déjà été interpellées. Cela avait mené les autorités à déployer 80 gendarmes samedi soir sur le terrain. Selon BFMTV« une vingtaine de pillages et de vols » ont été constatés, ainsi qu’une tentative d’intrusion dans la résidence universitaire de Point-à-Pitre. De nombreux axes étaient bloqués sur l’île dimanche matin.

De son côté, l’Union générale des travailleurs de Guadeloupe (UGTG) appelle « à poursuivre la contestation et à renforcer les piquets de revendications populaires », explique Le Figaro. Ils fustigent « la profondeur des souffrances, des inégalités, de la pauvreté et de l’exclusion subies par la population, singulièrement les jeunes et les personnes âgées » et pour eux cette mobilisation est « une franche réponse à tous les mépris, toutes les violences qui nous ont opposés depuis des années, à nous peuple de Guadeloupe ». Le Premier ministre, le ministre de la Santé ainsi que les parlementaires et présidents des assemblées de Guadeloupe doivent se réunir lundi soir.

BONUS

Grève générale reconductible en Martinique dès demain :

Guadeloupe : Paris envoie le Raid et le GIGN pour mater la révolte
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents