Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Facebook censure la lanceuse d’alerte du laboratoire de Wuhan, Li-Meng Yan

Publié par wikistrike.com sur 22 Décembre 2021, 08:55am

Catégories : #Santé - psychologie, #Science - technologie - web - recherche

Censurée par une « vérification des faits ».

Censurée par une « vérification des faits ».

Facebook a censuré un article concernant une interview d’une ancienne virologue chinois sur les origines du COVID-19. La censure a eu lieu malgré certaines preuves soutenant la théorie selon laquelle le virus provenait d’un laboratoire et malgré le fait que les dirigeants mondiaux aient été informés de ce scénario comme étant le plus probable.

La Dre Li-Meng Yan est une virologue chinoise qui a fui aux États-Unis après avoir reçu des menaces pour avoir parlé des origines du virus en Chine. Elle a déjà été confrontée à la censure en ligne à de nombreuses reprises.

La semaine dernière, le Daily Signal a publié une interview de Mme Yan, qui affirme avoir la preuve que le virus a été créé dans un laboratoire de recherche à Wuhan, en Chine. Elle a émis l’hypothèse que le virus a été créé avec l’approbation de l’armée chinoise, l’Armée populaire de libération.

Facebook ne permet pas de partager l’article contenant l’interview. L’article a été signalé comme « information partiellement fausse ».

Elle a été « vérifiée » par Science Feedback, un vérificateur de faits indépendant, qui a déclaré que « le virus responsable du COVID-19 a très probablement évolué dans les populations sauvages naturelles avant de se propager aux humains ».

Dans l’interview, Yan a dit : « En fait, le virus ne vient pas de la nature. Il vient d’un laboratoire, un laboratoire contrôlé par le gouvernement du Parti communiste chinois et son armée. »

Elle a ajouté que des documents de l’armée chinoise corroborent ses affirmations.

Yan a été avertie de ne pas rendre publiques ses découvertes.

« Restez silencieux, ne franchissez pas de ligne rouge. Sinon, vous disparaîtrez », lui a dit son superviseur à l’université de Hong Kong au début de 2020.

Lorsque le Daily Caller a contacté Facebook au sujet de cette histoire, ils ont rejeté la faute sur le factchecker :

« Comme pour toutes les vérifications de faits, si vous souhaitez apporter une correction ou contester une évaluation, nous vous demandons de contacter directement l’organisation de vérification des faits. Les vérificateurs de faits tiers appliquent leurs évaluations indépendamment de Facebook et sont responsables de la réponse aux appels. Vous trouverez de plus amples informations sur le processus dans notre centre d’aide. »

The Daily Signal a fait appel de la décision.

Traduction de Reclaim The Net par Aube Digitale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents