Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Vampirisme : Boire du sang humain rend effectivement plus jeune, selon une récente étude scientifique

Publié par wikistrike.com sur 11 Décembre 2021, 10:44am

Catégories : #Santé - psychologie

Vampirisme : Boire du sang humain rend effectivement plus jeune, selon une récente étude scientifique

Une équipe de chercheurs – qui ne sont certainement pas des vampires – a découvert une nouvelle preuve que le sang des jeunes pourrait être le secret pour rester jeune.

Dans une nouvelle étude publiée dans la prestigieuse revue Nature Aging, l’équipe a découvert que des particules du sang de souris appelées vésicules extracellulaires (VE) envoient aux cellules musculaires des instructions pour une protéine de longévité appelée « Klotho », selon un communiqué de presse de l’université de Pittsburgh. Au fur et à mesure que les souris vieillissent, les vésicules extracellulaires semblent s’affaiblir et, par conséquent, envoient moins d’instructions pour la protéine.

Cependant, lorsque l’équipe a donné à des souris plus âgées le sang de souris plus jeunes, leurs cellules et leurs tissus ont commencé à prendre des caractéristiques plus jeunes, comme une régénération musculaire accrue. En revanche, lorsque les VE ont été retirés du sang, l’effet s’est estompé.

En d’autres termes, cela ressemble un peu aux vampires du folklore, le sang des jeunes soutenant les vieux.

Bien entendu, on ne sait pas encore si cet effet pourrait s’appliquer aux humains. Les tentatives d’application du traitement à des patients réels se sont heurtées à des critiques sévères et à des résultats peu concluants.

Mais l’équipe de Pittsburgh espère que ses recherches pourraient déboucher sur de nouveaux traitements permettant de soutenir et d’améliorer la longévité des humains au cours du processus de vieillissement.

 

« D’une certaine manière, cette étude nous aide à comprendre la biologie de base du fonctionnement de la régénération musculaire et de son échec au cours du vieillissement », a déclaré Fabrisia Ambrosio, professeur associé de médecine physique et de réadaptation à Pitt et auteur principal de l’étude, dans le communiqué. « Ensuite, en faisant passer ces informations à l’étape suivante, nous pouvons penser à utiliser les vésicules extracellulaires comme thérapeutique pour contrer ces défauts liés à l’âge. »

D’autres recherches ont suggéré que le sang de jeunes souris peut aider à stimuler les performances cognitives de souris plus âgées, selon le communiqué. Cela signifie que les traitements à base de vésicules extracellulaires pourraient théoriquement contribuer à ralentir – voire à prévenir – le déclin cognitif au cours du vieillissement.

Des recherches beaucoup plus approfondies sont nécessaires avant que l’on puisse s’attendre à la mise en place de cliniques de transfusion de sang de jeunes. Toutefois, si l’on en croit cette étude, Dracula pourrait avoir eu une bonne idée après tout.

Traduction de Futurism par Aube Digitale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents