Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Données de la Drees, les chiffres... autrement

Publié par wikistrike.com sur 6 Janvier 2022, 20:47pm

Catégories : #Economie, #Politique intérieure, #Santé - psychologie, #Social - Société

Données de la Drees, les chiffres... autrement

Alors que la proposition de loi sur l’obligation vaccinale fait rage à l’Assemblée nationale et continue de diviser les Français, selon nos informations, un document circule au sein de diverses administrations qui sont amenées à traiter avec les études publiées par la DREES (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques), le département d’analyses statistiques du ministère de la Santé.

En effet, au cours des derniers mois, de nombreuses polémiques sont nées des annonces du ministre de la Santé sur la proportion de non-vaccinés en hospitalisation/réanimation (un chiffre de 80 % annoncé en juillet, démonté par Patrice Gibertie et "Décoder l’éco" début août 2021. Cette analyse a entraîné un addendum de la DREES qui a reconnu son erreur, et que les chiffres étaient inférieurs aux 80% annoncés, sans en tirer pour autant les conséquences.

 

L’étude du 29 octobre 2021, portant sur la période du 20 septembre au 17 octobre 2021, et celle du 17 décembre 2021 (période du 8 novembre au 5 décembre 2021) ont été massivement utilisées par les pouvoirs publics et reprises dans les médias pour alimenter le discours d’opposition radicale entre Français « vaccinés » et Français « non-vaccinés » ces derniers étant désignés en bloc comme « 12 fois plus contaminants » ou encore 12 fois plus nombreux à l’hôpital, 10 fois plus nombreux dans les décès attribués au Covid etc.

Le document présente les principales astuces de présentation utilisées par la DREES, et les autres interprétations possibles à partir des mêmes données.

Dans sa conclusion, on peut lire :

« Dès lors, l’affirmation du porte-parole du gouvernement (22 décembre) selon laquelle "Aujourd'hui, les non-vaccinés représentent moins de 10% de la population, mais plus de la moitié des malades à l'hôpital" apparaît insuffisante. Elle simplifie à l’extrême la présentation autour des catégories génériques « Vacciné » et « Non vacciné ». Or, le critère d’âge (moins de 60 ans / plus de 60 ans) est un facteur nettement plus réaliste et conforme aux données statistiques pour expliquer les risques d’hospitalisation, de passage en soins critiques et de décès avec PCR +. »

Le gouvernement imposerait donc un texte de loi reposant sur des données qui relèvent d'une simplification à l'extrême. Un véritable tour de passe-passe qui ne passe pas ?

La sénatrice Laurence Muller-Bronn, dans sa prise de parole du 13 octobre 2021 au Sénat, a demandé la transparence des données afin de pouvoir faire un audit indépendant. Rappelons qu’en octobre, le Sénat avait refusé la vaccination obligatoire. La transparence des données, un moratoire et audit indépendant ont aussi été demandés par l’association BonSens.org dans une lettre datée du 12 octobre 2021 à la représentation nationale.

Il est à rappeler que les chiffres fournis par la DREES diffèrent significativement des chiffres du Royaume-Uni ou d’autres pays. 

 
 

Le document circulant au sein de l’administration (PDF)

Auteur(s): FranceSoir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents