Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les avortements constituent la principale cause de décès dans le monde en 2021, avec 43 millions de victimes

Publié par wikistrike.com sur 3 Janvier 2022, 11:02am

Catégories : #Santé - psychologie

Les avortements constituent la principale cause de décès dans le monde en 2021, avec 43 millions de victimes

Les avortements ont été la principale cause de décès dans le monde en 2021, avec près de 43 millions de bébés à naître tués dans le ventre de leur mère, selon les données fournies par Worldometer.

Le 31 décembre 2021 à midi, 42,6 millions d’avortements ont été pratiqués au cours de l’année, a révélé Worldometer, tandis que 8,2 millions de personnes sont mortes du cancer, 5 millions du tabagisme, 1,7 million du VIH/sida, 1,3 million d’accidents de la route et 1 million de suicides.

Si l’on additionne tous les décès dans le monde dus à des causes autres que l’avortement, on obtient un chiffre de 58,7 millions, ce qui signifie que les avortements ont représenté un peu plus de 42 % de tous les décès humains en 2021.

À titre de comparaison, les décès dans le monde dus au coronavirus en 2021 s’élevaient à environ 3,5 millions, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Worldometer – élu l’un des meilleurs sites de référence gratuits par l’American Library Association (ALA) – tient le compte tout au long de l’année des principales statistiques mondiales, notamment la population, les naissances, les décès, les automobiles produites, les livres publiés et les émissions de CO2.

Il enregistre également le nombre total d’avortements pratiqués dans le monde, sur la base des dernières statistiques sur les avortements publiées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les avortements constituent la principale cause de décès dans le monde en 2021, avec 43 millions de victimes

Worldometer 31 décembre 2021

Selon les statistiques de Worldometer, l’avortement a fait plus de victimes dans le monde en 2021 que tous les décès dus au cancer, au paludisme, au VIH/sida, au tabagisme, à l’alcool et aux accidents de la route réunis.

Le nombre effarant de décès dus à l’avortement a d’ailleurs conduit certains observateurs à qualifier l’avortement de « cause de justice sociale de notre temps », car l’ampleur du problème éclipse complètement les autres questions relatives aux droits de l’homme.

Le 28 décembre, les chrétiens du monde entier ont célébré la fête des Saints Innocents, commémorant le massacre de tous les enfants mâles d’Israël âgés de moins de deux ans, sur ordre du roi Hérode, dans le but de tuer le nouveau-né du Christ. Le pape François a comparé le massacre des Innocents par Hérode à la pratique moderne consistant à tuer des bébés par l’avortement.

La 49ème marche annuelle pour la vie aux États-Unis aura lieu à Washington, D.C., le 21 janvier 2022, sur le thème « L’égalité commence dans le ventre de la mère ».

« Le mouvement pro-vie reconnaît l’immense responsabilité qui incombe à cette nation de rétablir l’égalité des droits de ses citoyens les plus sans défense dans l’utérus », a déclaré Jeanne Mancini, présidente de March for Life, lors d’une conférence de presse en octobre.

L’objectif déclaré de la marche est de mettre fin à l’avortement en « unissant, éduquant et mobilisant les personnes pro-vie sur la place publique ».

La marche annuelle commémore la tristement célèbre décision de la Cour suprême du 22 janvier 1973 dans l’affaire Roe v. Wade qui, avec l’affaire Planned Parenthood v. Casey de 1992, a annulé les lois de 50 États et rendu l’avortement légal et disponible sur demande dans tous les États-Unis.

Traduction de Breitbart par Aube Digitale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents